Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog

Faire un plan de communication en 5 étapes

L’objectif commun à toute entreprise est de générer un chiffre d’affaires le plus important possible. Pour cela, elle a besoin de clients. Si une entreprise peut parfois prospecter au début de son activité, elle a rapidement besoin de se créer de la visibilité pour attirer sa clientèle. La communication est alors essentielle.

Mais elle doit être efficace : représenter l’identité de la marque tout en touchant ses prospects et en leur faisant passer un message fort. Communiquer est une véritable stratégie. Une entreprise se doit d’établir un plan de communication afin de réaliser ses objectifs et se développer.

Quels messages faire passer ? De quelle façon ? A qui, et à quel endroit ? Comment communiquer avec ses clients, mais aussi en interne ? Découvrez comment élaborer une stratégie de communication.

1- Faire un plan de communication avec un objectif

L’objectif est la clé du succès. Sans objectif, nous n’allons nulle part. Quand vous prenez votre voiture, vous avez toujours un objectif. Quand vous allez faire vos courses, vous avez toujours un objectif. Alors, quand vous communiquez au nom de votre entreprise, vous devez en avoir un.

Oui, mais lequel ? Comment définir un objectif ?

Concernant votre plan de communication, deux types d’objectifs peuvent être définis. Un sur le court terme, et un sur le plus long terme.

Définir un objectif : pourquoi communiquer ?

Pour se développer et générer un chiffre d’affaires important, une entreprise doit passer par 3 étapes :

  • se faire connaître ;
  • informer ;
  • vendre.

Chacune de ces étapes constituent un objectif. On ne communique pas de la même façon pour se faire connaître que pour informer ou pour vendre.

Communiquer pour se faire connaître

C’est la première étape pour une entreprise : communiquer pour se faire connaître et avoir des clients. Sans clients, pas de vente, donc pas de revenus. Vous ne pouvez pas chercher à vendre directement si personne ne connaît votre boîte.

Il y a deux stratégies pour se faire connaître : l’inbound marketing et l’outbound marketing.

Stratégies pour faire connaître son entreprise

L’inbound marketing consiste à être visible là où se trouve notre client idéal. Cette stratégie est efficace car elle permet d’avoir les clients que nous ciblons, mais elle est longue à mettre en place. Que ce soit sur Google ou sur les réseaux sociaux, les algorithmes mettent du temps à nous mettre en avant. Il faut préparer les différentes publications en amont afin de pouvoir être régulier sur une longue période.

L’outbound marketing est moins efficace, mais plus rapide. Cette stratégie vise à démarcher les prospects, via des mails ou des appels téléphoniques, voire en se déplaçant directement sur leur lieu de travail. Les personnes que nous contactons n’ont cependant jamais entendu parler de nous et n’ont pas demandé à être contactées. Il y a donc un fort risque d’être totalement ignoré. Cette stratégie peut tout de même servir à gagner quelques clients rapidement.

Les entreprises à gros budget font de la publicité télévisée, à la radio ou sous forme d’affiches publicitaires. Si vous avez une entreprise locale mais peu de budget, essayez de confectionner des flyers à distribuer dans les boîtes aux lettres du quartier, ou à faire parler de vous dans le journal régional.

Le marketing en ligne, un apsect du plan de communication

Autres techniques pour se faire connaître sur Internet

Pour vous faire connaître, créez tout d’abord un site à votre image, qui reflète votre personnalité. En un coup d’œil, les personnes qui arrivent sur votre site doivent vous comprendre et savoir dans quel univers ils s’engagent. Cela passe par les couleurs, le design, mais également les mots que vous utilisez pour notamment vous présenter. Le principe est le même sur les réseaux sociaux : soyez différent des autres ; soyez vous-même.

Pour avoir de la visibilité sur internet, il est également conseillé de commenter les publications des autres comptes, avec une valeur ajoutée. Donnez envie aux personnes qui lisent les commentaires par curiosité de visiter votre profil !

Même chose sur Google : publiez des articles invités ! C’est un article de blog que vous rédigez et que vous proposez à un autre site. De cette façon, les lecteurs de ce blog vont découvrir votre plume, votre façon de voir les choses et votre expertise. C’est une façon de se faire connaître !

Bref, communiquer pour se faire connaître ne se résume pas qu’à faire des publications sur les réseaux. En effet, c’est avoir une identité visuelle, une façon de se comporter, c’est communiquer en s’intégrant dans la communauté des autres. C’est pour cela que nous parlons de plan de communication : c’est une vraie stratégie qui demande du temps, de la réflexion et de l’organisation (Pour vous aider dans votre organisation ➡ Voici 14 techniques pour être efficace pendant son temps de travail)

Communiquer pour informer

Informer permet également de se faire connaître, mais c’est une stratégie différente. Ici, nous n’allons pas parler d’identité visuelle ou de commentaires, mais simplement de publications. Que ce soient les posts sur les réseaux sociaux, ou les articles de blog, ils ont tous l’objectif d’attirer des internautes vers vous.

Pour informer, vous devez d’abord savoir quels sujets intéressent votre client idéal. Que se pose-t-il comme questions ? Quelles sont ses problématiques ? Quelles sont les erreurs qu’il fait régulièrement ? Répondez à tout cela pour apporter une valeur. Les personnes qui vous découvrent via un commentaire ou un article invité doivent ensuite découvrir vos contenus informatifs pour s’intéresser à vous et vous suivre régulièrement. Vous n’apportez aucune information, aucune valeur ? Les internautes n’ont aucune raison de vous suivre et vous oublieront très rapidement.

En apportant des réponses à leurs questions, vous intéressez les internautes. Ils vous remarquent, vous restez gravé dans leur esprit. Ils reviendront souvent voir vos nouveaux conseils, et peuvent même les partager à leurs proches, vous permettant ainsi d’être de plus en plus connu. C’est ensuite un effet boule de neige terriblement efficace, et c’est alors que les choses peuvent aller très vite. En ayant davantage d’abonnés et de visites sur votre site, vous pourrez passer à l’étape suivante : vendre.

Communiquer pour vendre

Pour les e-commerce, la vente se fait à travers les fiches produits, qui mettent en valeur l’article en vente. Tous les éléments de la page comptent : les photos, la description et même l’affichage du prix et du bouton pour mettre l’article dans le panier. Tout doit être intuitif pour inciter l’internaute à acheter le produit.

D’autres éléments augmentent les chances de vendre, comme les FAQ. Ces Foires Aux Questions rassurent l’internaute qui peut avoir des doutes concernant la livraison, le remboursement ou même l’origine et la fabrication des produits. Les avis des anciens consommateurs jouent également un rôle important dans la vente en ligne.

Vous vendez des prestations en ligne ou des prestations ? Faites alors une belle page de vente pour augmenter vos chances de conclure avec un client. Ces landing pages expliquent en détail ce que va trouver l’acheteur dans son achat. Si l’art du copywriting n’a aucun secret pour vous, lancez-vous. Sinon, faites appel à un copywriter. Une mauvaise landing page vous aura coûté du temps et de l’argent mais ne convertira pas les visiteurs : elle ne sera donc pas rentable.

Vendre, c’est possible aussi sur les réseaux sociaux. Publiez des témoignages clients et des avant/après pour inciter vos abonnés à faire appel à vos services.

Enfin, l’email a un grand pouvoir de séduction et est d’une grande aide pour augmenter les ventes. Les personnes qui sont dans votre liste email s’y sont inscrites et attendent vos mails. Cela signifie qu’ils vous connaissent et qu’ils vous font confiance : vous n’avez plus qu’à en faire des acheteurs ! Les mails sont l’occasion de dévoiler les coulisses de votre business, de dévoiler des promotions en avant-première, ou même de remercier un client pour le fidéliser. Ce moyen de communication est davantage privé que les autres : c’est l’occasion de séduire vos prospects !

Définir un objectif sur le long terme

Avoir un obejctif pour réussir sa stratégie de communication

Vous communiquez pour vous faire connaître, pour informer ou pour vendre. Mais, pourquoi faites-vous cela ? Quel est votre objectif principal ? Quel est le Graal que vous souhaitez atteindre ? Il est important d’en définir un car il sert de motivation pour avancer. Et le meilleur moyen, c’est d’utiliser la méthode SMART. C’est-à-dire que vous devez définir un objectif qui soit :

  • Spécifique, clairement défini ;
  • Mesurable, pour comparer l’avant/après avec des chiffres ;
  • Atteignable, ou réaliste, qui soit véritablement dans vos moyens ;
  • « Relevant » (pertinent), afin que l’objectif procure un véritable avancement pour les performances de l’entreprise ;
  • Temporellement défini, en imposant une date de fin.

Vous pouvez par exemple définir un certain nombre de chiffre d’affaires à atteindre dans les 3 prochains mois, ou bien un nombre de clients minimum à avoir. Et c’est pour cet objectif là que la mise en place d’un plan de communication est essentielle.

Avoir un objectif motive à avancer. Cela permet d’être ambitieux et d’avoir le courage, dans les moments compliqués, de continuer les efforts. Parce que vous savez que vous avez besoin d’atteindre cet objectif et que vous n’avez pas le temps de procrastiner.

Pour aller plus loin, ➡ découvrez mes 5 conseils pour atteindre ses objectifs.

2- Définir un plan de communication avec une cible

Il est important de connaître sa cible afin de lui envoyer un message le plus pertinent possible. Normalement, cette réflexion a été menée avant-même la création de votre entreprise pour savoir à qui vous comptez vendre vos produits ou services.

Connaître sa cible, ou son persona, permet de mettre en place un plan de communication efficace sans oublier les petits détails. En outre, ce sont le format du message, son ton et sa fréquence qui sont déterminés par cet avatar client.

Déterminer son client idéal

Pour déterminer votre client idéal, répondez à toutes les questions qui vous viennent en tête afin de dresser son portrait très détaillé. Vous devez notamment connaître plusieurs éléments, tels que :

  • Son âge ;
  • Son sexe ;
  • Ses habitudes de consommation ;
  • Ses habitudes de vie ;
  • Sa situation personnelle ;
  • Ses valeurs ;
  • Son pouvoir d’achat ;
  • Ses problématiques ;
  • Son objectif (de vie et professionnel) ;
  • Son caractère (déterminé, timide…).

Vous pensez manquer d’éléments ? Pensez à jeter un œil sur les groupes Facebook où se trouve votre client idéal. Ou bien cherchez un profil instagram de votre client type. L’objectif est d’analyser sa façon d’être, concrètement. Quels mots utilise-t-il ? A quelle fréquence publie t’il ? Quels sont les problèmes auxquels il fait face ? Quelles sont les questions qu’il pose ? Quelles sont ses expressions favorites ? De cette façon, vous pourrez utiliser l’ensemble de ces éléments dans votre façon de communiquer.

Gardez bien en tête que vous ne communiquez pas pour vous, mais pour vos prospects. Ne faites pas ce qui vous plaît ; faites ce qui leur plaît à eux. Ils pourront s’identifier et vous faire rapidement confiance.

Déterminer son non-avatar

Enfin, pensez à identifier votre non-avatar. C’est la personne avec qui vous ne voulez pas communiquer. C’est assez facile à identifier : son profil est généralement le contraire de celui de votre avatar.

Pourquoi c’est important ? Si vous recevez un avis défavorable, que vous n’avez pas satisfait l’un de vos clients, mais que celui-ci ne fait absolument pas partie de votre cible, vous n’avez pas à en tenir compte. C’est important de le garder en tête car il est facile de se laisser abattre par des avis négatifs. Mais, il est normal de ne pas avoir satisfait un client qui n’est pas dans notre cible, puisque nous ne nous adressons pas à lui ! Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir. Je sais de quoi je parle : ça m’est arrivé ! 😉

3- Définir le format du message pour mettre en place un plan de communication

Nous savons désormais quel message transmettre ; nous savons à qui le transmettre ; voyons maintenant comment le transmettre. Étape importante et complexe tant il y a de canaux de communication.

Connaître son client idéal aide beaucoup à choisir un moyen de communication, car il faut être présent là où il se trouve. L’âge, mais aussi la catégorie socio-professionnelle du prospect l’oriente naturellement vers un canal de communication précis.

Communiquer aux moins de 18 ans

Les adolescents utilisent beaucoup les réseaux sociaux tels que Instagram, Snapchat, Twitter et TikTok, mais très peu Facebook ni Linkedin. Ils passent également du temps sur Netflix et sur YouTube, mais ne regardent pas beaucoup la télévision. Enfin, ils ne lisent pas la presse. Ils connaissent l’actualité grâce aux réseaux sociaux et sont sensibles aux discours des influenceurs.

Communiquer aux 18-40 ans

Ils sont à l’aise avec la nouvelle technologie et peuvent utiliser tous les réseaux sociaux, selon leur goût personnel. Seul TikTok, plus récent, leur est moins familier. Souvent jeunes parents ou au pic de leur activité professionnelle, ils ne prennent pas le temps de regarder la télévision. Ils peuvent cependant écouter la radio, notamment sur leur temps de travail.

Communiquer aux 40-60 ans

Les plus de 40 ans connaissent le digital et s’en servent, mais préfèrent souvent la méthode traditionnelle et acheter en physique. Ils sont sensibles aux affichages publics et peuvent regarder régulièrement la télévision.

Communiquer aux plus de 60 ans

Les personnes retraitées utilisent très peu les outils digitaux. Certains ont Facebook, mais avouons-le : c’est surtout pour les jeux. Ils privilégient la télévision, la presse et la radio.

Cependant, il peut être malin de cibler les jeunes, qui vont vouloir faire des cadeaux à leurs grands-parents. Cela peut être un moyen de se différencier de la concurrence en utilisant d’autres moyens de communication. Il s’agit néanmoins d’un pari risqué, car il faut réussir à communiquer avec les plus jeunes tout en démontrant l’avantage de vos produits pour les personnes plus âgées.

Adolescents 18-40 ans 40-60 ans Plus de 60 ans
Instagram
Twitter
Snapchat
TikTok
Facebook
Linkedin
YouTube
Presse écrite
Radio
Télévision
Google
Affichage public

4- Maîtriser les 4 types de communication

La communication ne se résume pas qu’à de simples mots. C’est aussi des couleurs, des formes, des gestes, des comportements. Que ce soit pour vous faire connaître, pour informer ou pour vendre, vous devez maîtriser les différentes formes de communication :

  • Verbale ;
  • Non-verbale ;
  • Visuelle ;
  • Écrite.

La communication verbale

La communication verbale intervient lorsque nous parlons à quelqu’un qui nous écoute.

Utiliser la communication verbale pour son entreprise revient à :

  • Avoir une maîtrise sur le son de sa voix, ainsi que sur son débit de parole ;
  • Choisir les bons mots ;
  • Avoir une bonne prononciation ;
  • Éviter les tics de langage ;
  • Avoir une voix agréable : ni trop grave, ni trop aiguë.

La communication non-verbale

Elle est encore plus courante que la communication verbale, car elle intervient lorsque nous parlons et lorsque nous écoutons notre interlocuteur. La communication non-verbale est notre attitude, notre comportement pendant une conversation.

Il faut savoir que la communication non-verbale est :

  • La capacité d’écoute : savoir être concentré lorsque quelqu’un parle ;
  • La tenue du corps, en évitant par exemple de croiser les bras, qui est un signal négatif envoyé par le corps ;
  • Le regard : ne pas avoir le regard fuyant, signe de mal-être ou de déconcentration ;
  • Avoir une tenue professionnelle, que ce soit pour les vêtements portés ou pour l’hygiène.

La communication visuelle

Elle peut intervenir sur les sites web, les réseaux sociaux et les affichages publics. La communication visuelle correspond à votre personal branding, votre image de marque : le public doit reconnaître votre entreprise dès le premier coup d’œil.

Pour la communication visuelle, plusieurs éléments interviennent, comme :

  • La couleur utilisée ;
  • La police de caractères et la taille choisie ;
  • Le design du site dans son ensemble ;
  • Le design des publications sur les réseaux sociaux.

La communication écrite

La communication écrite regroupe tous les messages qui peuvent se lire, sur papier ou à travers un écran. Elle comprend :

  • L’utilisation d’un site ;
  • L’utilisation des réseaux sociaux ;
  • La création de ebooks ;
  • L’affichage public ;
  • L’envoie d’emails ;
  • Le média papier ;
  • La lettre papier.

Comme pour la communication écrite, il faut ici savoir trouver les bons mots pour faire passer un message à sa cible.

Faire un plan de communication pour savoir quel message transmettre à sa cible

5- Réussir son plan de communication en faisant le bilan

Faire le bilan est indispensable à toute démarche. Lorsque vous entreprenez quelque chose, il faut, à un moment donné, faire le bilan. Cela permet de savoir si vos actions ont été constructives, si vous avez obtenu les résultats escomptés. Cela vaut aussi pour un plan de communication.

Le bilan s’effectue généralement à la fin d’un objectif. Rappelez-vous, avec la méthode SMART, un objectif est temporellement défini. Il y a donc un moment où vous n’avez plus le temps pour le réaliser. Et oui, sinon la procrastination serait trop tentante ! C’est justement à ce moment-là que le moment est venu de faire le bilan. Comment ?

  • Faire vos comptes ;
  • Regarder les statistiques de votre site ou de vos réseaux sociaux ;
  • Demander des avis sincères à vos clients ;
  • Regarder en arrière pour identifier des erreurs commises afin de ne pas les refaire ;
  • D’un point de vue personnel, comment vous sentez-vous ?

Faire le bilan permet en fait d’analyser le chemin parcouru pour continuer à avancer. C’est alors l’occasion de réparer des erreurs, de réfléchir à une nouvelle stratégie de communication et de définir un nouvel objectif.

Faire un plan de communication, en bref

Le plan de communication n’est pas simple à définir. Cela demande de la rigueur, de l’attention, de la réflexion et de la remise en question. C’est un jeu de stratégie dans lequel il faut avoir la maîtrise de tous les éléments.

Si les canaux de communication sont très nombreux et permettent chacun de communiquer différemment, il n’est pas conseillé de tous les utiliser. Allez-y petit à petit en vous développant d’abord sur l’un, puis sur un autre. Attendez de maîtriser parfaitement le premier avant de vous concentrer sur un second.

Et vous, quel moyen de communication utilisez-vous pour votre entreprise ? ⬇

Découvrez dans cette vidéo la communication non violente, que je vous conseille d’adopter dans votre vie personnelle comme dans votre vie personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

olivier roland

Bienvenue sur Blogueur Pro, mon blog spécialisé pour devenir libre et indépendant financièrement grâce à votre blog.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer