Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog

Comment lancer son side project ?

Devenir entrepreneur est le rêve de plus en plus de personnes. Nous comptions d’ailleurs, en 2021, 17% d’entreprises de plus qu’en 2020 [1]. Cela permet de vivre plus ou moins de sa passion tout en ayant une certaine liberté, tant au niveau des horaires que du lieu de travail. Mais accéder au monde de l’entrepreneuriat n’est pas toujours simple, surtout lorsque l’on a déjà un emploi en tant que salarié.

La transition peut être faite en lançant un side project. Il s’agit d’un projet professionnel que vous montez en parallèle de votre activité salariale. En ayant un objectif précis, une bonne organisation et les connaissances nécessaires, le projet peut se développer jusqu’à permettre d’en vivre totalement.

1- Avoir un objectif en lançant son side project

Un side project ne se lance pas sur un coup de tête. C’est un projet à long terme qui mérite une longue réflexion. Il nécessite aussi beaucoup d’énergie et d’investissement. Ce projet doit être porté par une motivation précise pour éviter d’abandonner en cours de route. Avant de commencer quoi que ce soit, définissez deux objectifs : un objectif professionnel et un objectif personnel.

Avoir un objectif personnel

L’objectif personnel est sans doute le premier à trouver. C’est la raison pour laquelle vous souhaitez lancer un site project.

Il y a plusieurs raisons envisageables, comme :

  • Avoir un complément de revenus ;
  • Vouloir vivre de sa passion ;
  • Avoir envie de se mettre à son compte ;
  • Vouloir développer une compétence précise ;
  • Prévoir, à terme, de devenir digital nomade.

Avoir un objectif professionnel

L’objectif professionnel est ce qui va vous permettre de faire vivre votre side project, de le faire progresser. Sans cet objectif, vous risquez de faire du surplace et de travailler sur des éléments qui n’apporteront rien à votre projet.

La méthode Smart est souvent utilisée pour réussir à définir des objectifs pertinents. Grâce à elle, vous pourrez fixer un objectif qui soit à la fois :

  • Spécifique, défini très clairement ;
  • Mesurable, afin de comparer avec des chiffres ;
  • Atteignable, qui soit réaliste et dans vos moyens ;
  • Relevant”, ou pertinent, pour que l’objectif soit avantageux pour votre projet ;
  • Temporellement défini, avec une date de début et de fin pour ne pas procrastiner.

L’objectif professionnel consiste aussi à définir sa cible. Avoir un client idéal est important pour un entrepreneur. Cela lui permet de peaufiner son offre et d’en adapter sa communication. Vous devez savoir à qui vous souhaitez vous adresser, et à qui vous ne voulez pas vous adresser. Pensez au moindre détail comme l’âge, le pouvoir d’achat, les habitudes de consommation de votre client idéal. En ne laissant rien au hasard, vous pourrez atteindre plus facilement vos objectifs et développer efficacement votre projet.

Définir son client idéal est également important mentalement. On sait tous que les critiques sont difficiles à lire et à entendre. Toutefois, si les critiques viennent d’une personne que vous ne cherchez pas à atteindre, cela ne vous ferait ni chaud ni froid. C’est même normal que cette personne vous critique, puisque vous ne cherchez pas à lui plaire ! Sans avoir défini votre persona, vous prendrez à cœur toutes les critiques que vous recevrez…

2- Connaître le potentiel de son side project

Connaître le potentiel de son side project

Dans cette étape, vous devez définir clairement votre projet. Que voulez-vous réellement faire ? Que voulez-vous vendre ?

Réfléchissez au bénéfice de votre offre et à tous les détails qui la concernent. Vous devez être capable de la résumer de manière précise en quelques phrases. Cherchez quelque chose d’original, d’unique.

Vous devez avoir un élément différenciant par rapport à la concurrence. Pourquoi les clients devraient-ils venir vers vous et pas aller vers vos concurrents ? Cet élément différenciant peut se trouver dans votre offre, dans votre façon de le vendre, ou simplement dans votre propre personnalité. En effet, pour vendre, les clients font souvent confiance à leur instinct, et la sympathie du vendeur leur est chère.

Il est important de connaître le potentiel de votre offre. Vous avez peut-être une idée géniale mais qui ne portera pas ses fruits. Une offre sans potentiel est une offre qui est très concurrentielle et dans laquelle vous ne pourrez pas faire votre place. Ça peut aussi être une offre qui n’a aucune demande.

Comment connaître le potentiel d’une offre ? La meilleure façon est d’interroger vos futurs clients. Par exemple, rendez-vous chez vos concurrents et allez à la rencontre de leurs clients. Posez-leur des questions pour savoir ce qui les intéresse, ce qu’ils aimeraient trouver de nouveau. Si vous avez un business en ligne, vous pouvez aller à la rencontre de ces personnes sur les réseaux sociaux. Il est facile aujourd’hui d’envoyer des messages sur Instagram et Twitter. Mieux encore : envoyez-leur un questionnaire. Vous pourrez ainsi rassembler toutes les réponses rapidement pour connaître les principales préoccupations des gens.

3- Fixer le prix de son offre

Vous devez fixer un prix qui soit suffisamment bas pour ne pas perdre de clients, et suffisamment élevé pour gagner de l’argent.

Si vous vendez des produits à gros volume, vous pouvez fixer un prix légèrement supérieur au coût de fabrication. Vous réaliserez tout de même des bénéfices intéressants. Au contraire, si vous vendez des produits à faible volume, votre marge devra être très élevée.

Pour les services, votre revenu horaire doit être supérieur à votre salaire, temps de préparation inclus.

4- Ne pas penser que ça sera facile de lancer un side project

Il faut avoir conscience que lancer son side project n’est pas de tout repos. Cela nécessite énormément de travail, de persévérance, de motivation et de courage, ainsi que du temps.

C'est difficile de lancer son side project

L’entrepreneur est souvent vu comme quelqu’un qui a un énorme chiffre d’affaires en ne travaillant que quelques heures par jour, voire par semaine. Cela n’est vrai que pour ceux qui se sont donnés corps et âme au début de leur projet. La vérité, c’est que, pour vivre de son business, il ne faut pas compter ses heures pendant de nombreux mois. Les entrepreneurs à succès sont ceux qui ont travaillé jour et nuit la semaine comme le weekend, et ont sacrifié une partie de leur vie sociale et de leurs loisirs.

Lancer un side project est encore plus compliqué car il faut faire tous ces sacrifices tout en ayant un travail de salarié à côté, généralement à plein temps. Il faut réussir à concilier le side project avec son activité professionnelle et avec les tâches du quotidien telles que la cuisine, le ménage, les enfants…

En créant un side project, vous créez également une entreprise. Ce qui signifie que vous allez devoir déclarer vos revenus. Tous les trois mois, ce sont au moins 22 % de vos revenus qui iront tout droit vers les impôts. Vous ne mettez pas dans votre poche tout ce que vous gagnez : il faut en avoir conscience pour gérer au mieux ses finances.

5- Savoir s’organiser pour lancer un side project

Parce que le développement d’un side project nécessite énormément de temps, il est important de s’organiser du mieux possible. La gestion de son temps est primordiale pour ne pas passer des heures sur chaque tâche. Vous devez aussi équilibrer votre vie professionnelle et votre vie personnelle. Ne mettez pas une croix sur cette dernière : vous en aurez besoin. Gardez du temps pour vous détendre et faire ce que vous aimez. Avant d’être un entrepreneur, vous êtes un être humain : ne sacrifiez pas votre santé physique ou mentale pour lancer un side project.

La procrastination peut souvent être tentante lorsque l’on essaie de lancer un projet professionnel. Heureusement, il existe quelques techniques pour optimiser son temps, comme la loi de Parkinson. Elle nous apprend que plus nous avons de temps pour faire quelque chose, plus nous mettrons de temps pour le faire. C’est notamment pour cette raison que, lorsque vous avez un objectif, essayez de fixer un délai qui n’est pas trop loin dans le temps. Essayez même de travailler dans l’urgence : de cette façon, vous serez obligé de faire votre tache et ne pourrez pas la reporter au lendemain.

La matrice Eisenhower devrait également être dans un coin de votre esprit. Elle apprend à commencer la journée en effectuant les tâches les plus urgentes et les plus importantes, et terminer par les éléments moins pertinents pour son activité. Si vous n’arrivez pas à rester concentré sur quelque chose pendant longtemps, adoptez la méthode Pomodoro. Faites votre travail pendant 25 minutes puis faites une pause de 5 minutes, et répétez l’opération plusieurs fois. Quand on a du mal à se concentrer, faire des pauses régulières est la meilleure chose à faire, tout en essayant d’être productif entre deux pauses.

Retrouvez ici toutes les techniques pour être organisé au travail 🔥

Pour simplifier au mieux votre quotidien, choisissez le statut juridique le plus simple possible pour commencer. En France, il s’agit de la micro-entreprise. Par ailleurs, utilisez un compte bancaire et une carte de crédit dédiés. Suivez vos revenus et vos dépenses très régulièrement.

6- Se former pour réussir son side project

Se former pour réussir son side project

Pour lancer un side project, vous aurez peut-être besoin de vous former. Par exemple, pour créer un site, pour être efficace sur les réseaux sociaux, pour savoir prospecter, ou encore apprendre à vendre. Vous manquez de temps ? Vous n’avez pas les moyens financiers de suivre une formation ? Heureusement, aujourd’hui grâce à Internet, il est possible d’apprendre gratuitement énormément de choses. Vous pouvez vous former en :

  • Lisant des articles de blog ;
  • Visionnant des vidéos YouTube  ;
  • Lisant des livres et des ebooks ;
  • Écoutant des podcasts ;
  • Recevant des newsletters ;
  • Rencontrant d’autres entrepreneurs.

Cependant, si vous avez la possibilité de suivre une formation, faites-le. Pour devenir entrepreneur, de nombreuses formations sont totalement en ligne. Cela vous permettra de suivre la formation en question à votre propre rythme, tout en ayant encore votre activité salariée à côté. Ceci vous apprendra aussi à vous organiser et à vous motiver pour travailler de chez vous.

Une formation a également l’avantage de faire rencontrer de nouvelles personnes, que ce soit le formateur et éventuellement son équipe ainsi que les autres élèves. Créer un binôme avec une personne qui a les mêmes objectifs que vous peut vous aider à avancer plus facilement. Vous pourrez vous aider, vous accompagner, vous féliciter…

7- Se créer de la visibilité

Se créer de la visibilité est primordial quand on est entrepreneur et quand on lance un side project. Sans visibilité, vous n’aurez personne à qui proposer votre offre, car c’est elle qui permet d’avoir des prospects.

La visibilité ne s’acquiert pas du jour au lendemain. C’est souvent un travail de long terme. En utilisant les réseaux sociaux, le référencement naturel ainsi que YouTube, vous pourrez toucher un maximum de personnes, à condition de mettre en place une stratégie efficace.

La régularité est le maître mot de cette stratégie, sans oublier la pertinence. Le contenu doit être intéressant pour votre client idéal. L’objectif étant de le faire venir lui. Vous n’avez aucun intérêt à communiquer avec une personne à qui vous ne voulez pas vendre votre offre. Dans ce cadre, le choix du réseau social à utiliser a son importance. La façon de communiquer également. Tout est expliqué dans cet article.

Se créer de la visibilité est un long travail qui nécessite une réflexion et des efforts. Cependant, parfois le temps peut manquer à une personne qui lance son side project. Pourtant, il doit essayer d’en faire sa priorité. Une fois que vous avez défini clairement votre offre, tout ce que vous avez à faire est de vous créer de la visibilité tant que vous n’avez pas encore suffisamment de clients.

Si vous êtes pressé, et que vous voulez avoir des résultats immédiatement, vous pouvez mettre en place l’outbound marketing. C’est le fait d’aller directement au contact du prospect, via des emails ou des appels. Le prospect ne vous connaît pas et vous devez essayer de l’intéresser dès votre entrée en matière. C’est un travail difficile qui nécessite de connaître quelques techniques pour le réussir du mieux possible. Du courage et de la persévérance sont nécessaires, car les refus sont souvent très nombreux.

8- Savoir vendre

Vous avez beau avoir le meilleur produit du monde, personne ne l’achètera si vous ne savez pas comment le vendre. Un bon entrepreneur doit savoir vendre.

La vente, c’est de la séduction. Il faut séduire le client pour qu’il puisse avoir suffisamment confiance en vous et en votre offre. Il est possible de vendre directement sur Internet, via un site ou les réseaux sociaux, ainsi qu’en présentiel. La vente peut s’effectuer grâce à différents éléments qui vont vous permettre de mettre le prospect dans votre poche. Si vous vendez en ligne, vous devrez prêter attention :

  • Aux mots que vous utilisez ;
  • Au design de votre site et des publications sur vos réseaux sociaux ;
  • Au ton que vous utilisez dans vos textes commerciaux, que ce soit une fiche produit, une landing page ou un mail ;

Garder à l’esprit que, sur Internet, il est facile pour un consommateur de se rendre chez un concurrent si vous ne lui plaisez pas. De tout petits détails peuvent faire la différence. Par exemple, la biographie sur les réseaux sociaux peut inciter ou non un internaute à s’intéresser à vous. Vous avez un site internet et il met du temps à charger ? L’internaute n’aura pas la patience et se dirigera sur un autre site.

Quand on veut vendre, que ce soit sur Internet ou pas, l’important est de parler de votre offre. Mettez en avant ses bénéfices, ses avantages. Pourquoi votre prospect a-t-il intérêt à acheter ce que vous vendez, et pourquoi devrait-il l’acheter chez vous et pas chez quelqu’un d’autre ?

Le webmarketing

Si vous vendez en face à face avec un prospect, faites attention à votre communication non verbale. Votre tenue vestimentaire, votre hygiène, vos gestes, et même votre regard parlent pour vous. Avec des gestes parasites, le prospect pourrait sentir que vous n’êtes pas à l’aise, ce qui n’inspire pas forcément confiance.

La vente s’apprend surtout avec la pratique. On ne devient pas un bon vendeur du jour au lendemain. Certaines personnes peuvent avoir une fibre commerciale, aimer la négociation ou avoir un charisme naturel. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, et dans ce cas-là il faut travailler sur soi, faire de ses faiblesses une force et surtout avoir confiance en soi. Ce n’est pas grave si vous ne réussissez pas une vente : un échec permet d’apprendre et de progresser.

9- Jouer soi-même le rôle du client

Afin de vous assurer que votre offre tienne la route de A à Z, jouez vous-même le rôle de votre client. Cela vous permettra d’avoir connaissance des derniers problèmes à régler, tels que :

  • L’email de confirmation d’inscription n’est pas reçu par le client ;
  • L’adresse de livraison est incorrecte ;
  • Un article est manquant ;
  • Dans le cas d’une session de coaching, votre calendrier s’adapte-t-il à différents fuseaux horaires ?

Vous pouvez aussi demander à vos proches de jeter un œil sur votre projet : leur avis pourrait être précieux.

Vous savez maintenant comment lancer un revenu complémentaire et pourquoi pas, à terme, quitter votre emploi de salarié. N’oubliez pas : détermination, régularité et persévérance sont les mots-clés d’un side project réussi ! Si vous êtes débutant dans le monde du blogging et de l’entrepreneuriat, je vous incite à visiter cette page remplie de conseils.

[1] : https://www.creation-entreprise.fr/les-chiffres-sur-la-creation-dentreprises-en-2021-en-france/

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

olivier roland

Bienvenue sur Blogueur Pro, mon blog spécialisé pour devenir libre et indépendant financièrement grâce à votre blog.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer