Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog

Comment faire une landing page ?

Une landing page est une page de vente. Elle est utilisée par les blogueurs pour inciter les visiteurs d’un site à acheter leurs produits, leurs services ou leurs formations. Mais sa réalisation doit être parfaite pour être convaincante. D’ailleurs, le copywriter est un professionnel qui exerce dans l’art de rédiger une page de vente. Vous n’avez pas le budget nécessaire pour faire appel à ce professionnel ? Découvrez alors comment faire une landing page en cinq étapes.

1- Connaître son offre pour faire une landing page

Une landing page doit être très claire, à la fois pour l’internaute et pour le vendeur. Ce dernier doit savoir précisément quel message il souhaite transmettre à travers sa page de vente. Celle-ci doit répondre à deux problématiques : une qui s’adresse au vendeur lui-même et une destinée au prospect.

La problématique du vendeur

Le vendeur doit connaître son offre. Il doit avoir un objectif, et même plusieurs. Un objectif global pour son entreprise et un plus précis lié à sa page de vente.

Pourquoi souhaite-t-il créer une page de vente ? Quel est le but de cette landing page ? Pourquoi se donne-t-il la peine de la créer, sachant que ce travail nécessite des compétences et du temps ? Une landing page peut servir à différentes choses :

  • Vendre un ebook ou un livre blanc ;
  • Vendre une formation ;
  • Inciter le lecteur à commander un devis ;
  • Vendre un service en ligne ou en présentiel
  • Faire participer à un webinaire ou un autre événement ;
  • Inciter le lecteur à s’inscrire à votre newsletter ;
  • Inciter le lecteur à télécharger un guide ou un autre document.

Cependant, une landing page = un objectif. Par exemple, si vous vendez trois formations, vous devrez faire trois landing page. Une pour chaque formation.

Le but d’une landing page est d’obtenir des leads qualifiés pour développer le chiffre d’affaires d’une entreprise. Pour cela, il faut réussir à capter l’attention de ses cibles, à stimuler leur intérêt pour ce que l’on vend afin de convertir un prospect en client. Une page de vente permet de maximiser la conversion du trafic d’un site. Et c’est finalement peut-être le plus important : à quoi bon avoir des visiteurs sur son site s’ils ne consomment pas ce que l’on vend ?

Pour autant, il est tout de même important de se créer une visibilité pour acquérir du trafic sur sa landing page. Nous y reviendrons plus tard.

La problématique du prospect

Faire une landing page qui répond à la problématique du prospect

Pour convertir les prospects en clients, vous devez connaître leur problématique. Vous n’aurez pas de client si vous vendez quelque chose dont vos prospects n’ont pas besoin.

Tout d’abord, définissez votre cible. Cela vous aidera à réaliser votre page de vente. En fonction de l’âge, du sexe, du budget, des centres d’intérêt et des habitudes de consommation, entre autres, de votre client cible, vous pourrez créer une landing page sur mesure. Une landing page qui pourra leur plaire, qui sera parlante, convaincante. Ça sera aussi l’occasion d’affiner votre produit ou votre service pour créer une offre dont ils ont besoin et qu’ils pourront se procurer.

Pour être sûr de ne pas faire de faux pas et répondre pleinement à la problématique de votre client idéal, n’hésitez pas à l’interroger. Via un formulaire en ligne, un sondage, un appel téléphonique, un mail, ou en allant directement à sa rencontre, vous pourrez lui poser vos questions. Cela sera l’occasion pour vous de connaître :

  • ses besoins,
  • ses attentes,
  • sa personnalité,
  • son principal problème,
  • ses difficultés,
  • ses moyens financiers.

Vous pouvez vous servir de tous ces éléments pour créer votre offre et votre landing page. Vous saurez ainsi quels mot, ton, et couleur, entre autres, utiliser.

2- Créer une landing page

Vous savez quel message faire passer à travers votre page de vente, et à qui celle-ci est destinée ? Il est alors temps de commencer à créer une landing page.

Différents éléments doivent se trouver sur cette page :

  • Un titre ;
  • Un résumé clair et concis ;
  • Un visuel accrocheur ;
  • Une preuve ;
  • Un Call To Action (CTA) ;
  • Un formulaire de conversion.

Définir le titre d’une landing page

Le titre d’une landing page doit être accrocheur. Il doit attirer l’attention. En une poignée de mots, il doit pouvoir faire référence à la problématique du client, tout en promettant une solution. L’objectif du titre est d’inciter l’internaute à cliquer pour accéder à la page web.

Par ailleurs, le titre est la première chose que l’internaute verra sur votre landing page. Vous devez capter son attention immédiatement, au risque sinon qu’il sorte de la page.

Sur le web, vous n’avez que quelques secondes pour maintenir un internaute sur votre site. Généralement, l’internaute est pressé. Il recherche une réponse ou une solution le plus rapidement possible. Il prend rarement le temps de lire une page web dans son intégralité.

L’internaute va survoler la page des yeux pour ne regarder que les » points chauds », tels que le titre, les visuels, les mots en gras, les listes à puces, les tableaux… en clair, les éléments qui se détachent du reste du texte. C’est là que vous devez concentrer les informations les plus importantes.

Faire une landing page qui puisse être comprise rapidement

Pendant les quelques secondes où il va analyser la page en survolant le texte des yeux, il doit trouver des éléments de réponse à sa problématique. Vous aurez ainsi capté son attention : il aura envie de connaître les détails et s’engagera dans une lecture approfondie.

Tout ce processus débute par le titre. C’est la première chose qu’il va regarder. S’il n’est pas séduit par le titre, sa curiosité ne sera pas éveillée. Il risque également de se laisser séduire par le titre d’un concurrent qui, lui, est de qualité.

Rédiger le résumé

Le résumé se trouve en général en dessous du titre. D’ailleurs, certaines personnes parlent d’un sous-titre. Il s’agit de quelques mots, idéalement deux lignes, qui résument la landing page. Ce n’est pas encore le moment de détailler votre offre.

Comme évoqué précédemment, l’internaute ne va peut-être pas lire tout le contenu de la page. D’autant plus qu’une landing page est souvent très longue avec beaucoup de détails. C’est tout naturellement que le prospect souhaitera d’abord connaître le résumé de son contenu. Savoir de quoi elle va parler, ce qu’il va trouver et en quoi il a tout intérêt à continuer sa lecture.

Le résumé a plus ou moins le même rôle que le titre mais en étant légèrement plus précis. Lui aussi a pour objectif de maintenir le lecteur sur la page et l’inciter à continuer la lecture. Mentionnez notamment les bénéfices de votre offre et en quoi ils vont aider votre client.

Structurer une page de vente

Pour qu’une landing page soit convaincante et vendeuse, le texte en lui-même ne suffit pas. La structure globale de la page a également son importance.

La ligne de flottaison

Lorsque l’on parle de landing page, un terme est capital : la ligne de flottaison. C’est ce qui sépare les deux parties d’une landing page.

Au-dessus de la ligne de flottaison se trouve la partie qui est immédiatement visible sur l’écran des internautes. C’est là que se trouvent le titre et le résumé. Au-dessous de la ligne de flottaison se trouve la deuxième partie de la landing page. Pour y accéder, il faut faire défiler la page.

La ligne de flottaison d’une landing page est en fait le bas de votre écran. C’est la limite avec ce qui ne peut pas être vu immédiatement en accédant à la page.

La partie se trouvant au-dessus de la ligne de flottaison, qui est donc visible du premier coup d’œil, a toute son importance. Tous les détails doivent être soigneusement étudiés. Si un élément ne plaît pas à l’internaute, il le verra tout de suite et risque de sortir de la page.

Un visuel accrocheur

Outre le titre et le résumé, un autre élément constitue la première partie d’une landing page : le visuel. Ce peut être une image ou une vidéo.

D’ailleurs, les vidéos sont très appréciées par les internautes car elles donnent confiance. Si vous vous filmez en train de vous présenter en quelques mots et de présenter votre offre, vous pourrez attendrir les internautes. Ils vous verront comme un humain et non comme un robot.

Supprimer le menu du site

Enfin, lorsque vous créez votre landing page, prenez soin de supprimer le menu si possible.

La landing page doit être une page à part, différente des autres pages de votre site. Contrairement aux pages web classiques où le maillage interne est conseillé pour faciliter la navigation sur le site, la landing page fait exception à ce protocole.

Son objectif n’est pas de permettre à l’internaute de visiter plusieurs des pages de votre site, mais de rester le plus longtemps possible sur cette page de vente. C’est dans ce cadre qu’il est conseillé de ne pas afficher le menu du site sur une landing page. Évitez en fait toutes les distractions qui pourraient le conduire à quitter la page sans avoir réalisé l’action d’achat.

Vous pouvez cependant afficher en haut de la page votre logo, sur lequel vous collez le lien de votre page d’accueil, ou de votre page à propos. Ainsi, en cliquant sur ce logo, le lecteur pourra quitter la page sans quitter votre site.

Rédiger le contenu de la landing page

Comment rédiger une landing page

La dernière étape est de rédiger le contenu de la landing page. Nous parlons là de ce qui se trouve en dessous de la ligne de flottaison. C’est dans cette partie que vous allez pouvoir parler en détail de votre offre. Cette partie ne sera lue que par les personnes qui ont été séduites par les éléments précédents, qui se trouvent au-dessus de la ligne de flottaison.

Écrire un texte agréable

Ce texte devra être vendeur et détailler les bénéfices du produit ou du service que vous cherchez à vendre. Si vous créez une landing page pour vendre une formation en ligne, vous devrez expliquer tout ce que le client, le futur élève, va trouver. Expliquez module par module. Ainsi, s’il achète la formation, il saura à quoi s’attendre et n’aura pas de mauvaise surprise. En connaissant le contenu de la formation en détail, il sait ce qu’il est sur le point d’acheter et peut prendre sa décision en toute connaissance de cause.

Lorsque l’on veut vendre sur le web, il faut être très clair, précis, et complet. Sur internet, le client ne voit pas ce qu’il est sur le point d’acheter. Il ne peut pas feuilleter les feuilles d’un livre pour en connaître le contenu par exemple. Vous devez donc tout lui expliquer pour qu’il puisse avoir un maximum d’informations et de connaissances sur votre produit ou votre service. Dans le cas contraire, soit il ne sera pas convaincu pour effectuer un achat, soit il risquera d’être déçu car il s’attendait à autre chose. La landing page sert justement à éviter ces situations.

Pour convertir les lecteurs de votre landing page en clients, vous devez leur offrir une lecture agréable. Sinon, ils ne termineront pas la lecture et auront une opinion négative de vous et de votre entreprise. Il faut alors respecter les règles de rédaction web. Les principales sont :

  • Écrire des phrases courtes ;
  • Faire de petits paragraphes pour aérer régulièrement le texte ;
  • Utiliser un vocabulaire riche et varié, pour éviter les répétitions ;
  • Ne pas faire de fautes d’orthographe…

Incorporer des témoignages dans sa landing page

Cette partie de la landing page est l’occasion pour vous d’apporter des preuves de ce que vous avancez.

En effet, vous êtes le vendeur de votre propre produit ou service. Il est normal que vous en disiez du bien. Faire vous-même l’éloge de ce que vous vendez n’intéresse guère les prospects. Cependant, ils seront bien plus impressionnés et convaincus par une présentation faite par d’anciens clients à vous, qui ont été satisfaits.

Votre landing page doit alors contenir des témoignages. Ils peuvent être par écrit ou par vidéo. La vidéo est certainement plus efficace pour deux raisons. Comme évoqué plus haut, elle donne confiance car les internautes apprécient cette façon de communiquer qui est plus humaine. Ils verront également que le témoignage n’a pas été trafiqué. Certaines personnes peuvent penser que les témoignages écrits ont été tout simplement inventés par le vendeur.

Le call to action

Le dernier élément qui constitue une landing page est le Call To Action (CTA), l’appel à l’action. C’est peut-être un terme que vous connaissez déjà, car il peut s’utiliser sur les réseaux sociaux et dans les articles de blog, ainsi que dans les mails. En fait, partout. Tout simplement parce que sans ça, tout ce qui a été fait en amont est presque inutile.

L’objectif du Call To Action est d’inciter le lecteur à passer à l’action après sa lecture. Sans la présence du CTA, l’internaute lit, puis sort de la page web comme si de rien n’était. Pour une landing page, le CTA est l’élément principal qui convertit le lecteur en client. C’est grâce à ça que l’internaute va acheter votre produit ou votre service, s’inscrire à votre newsletter, télécharger votre ebook…

Nous avons vu plus haut que la landing page doit avoir un objectif de conversion. Sans le CTA cet objectif aura beaucoup de mal à être atteint, même si tout le reste de la page est bien structuré et bien réalisé. Certaines personnes pourraient peut-être passer à l’action par elle-même, mais il est important de placer le CTA pour maximiser les chances de conversion.

Si l’objectif de votre landing page est de vendre quelque chose, placez un bouton d’achat. Celui-ci doit être visible, en ayant une place centrale et une couleur contrastée avec la couleur du fond de votre page. Ce bouton peut se trouver au-dessus de la ligne de flottaison ainsi que tout en bas de la page, à la fin du texte, et juste après votre passage à l’action.

3- La page de remerciement

créer une landing page merci

Elle ne fait pas partie de votre landing page, mais elle est complémentaire. Elle apparaît à l’écran lorsque l’internaute a effectué l’action que vous avez placée.

Son rôle est tout simplement de remercier l’internaute de vous avoir fait confiance et d’avoir choisi de passer à l’action. Elle apporte un aspect humain et une touche de sympathie. Elle peut également apporter une information complémentaire, que seules les personnes qui sont passées à l’action et devenues clients connaissent ou peuvent bénéficier.

Par exemple, vous pouvez inviter le nouveau client à intégrer votre liste email secrète destinée seulement à vos clients. Elles vont lui apporter des informations bien plus précises que vos newsletters ouvertes à tout le monde. Cela peut également être une réduction pour un autre de vos produits, réduction dont une personne qui n’est pas cliente ne peut pas profiter.

La page de remerciement est un moyen de fidéliser le nouveau client.

4- Faire le bilan de sa landing page

Une fois que votre landing page est écrite et mise en ligne, votre travail n’est pas terminé. Vous devez maintenant vous assurer qu’elle soit efficace. Tout n’est pas forcément parfait du premier coup, et il y a peut-être des choses à améliorer. Vous ne le saurez pas si vous ne faites pas un bilan régulier de votre page de vente.

Faire le bilan avec Google Analytics

Ce bilan peut-être effectué grâce à l’outil SEO gratuit Google Analytics. Il vous délivrera de nombreuses statistiques sur votre site dans sa globalité mais également sur chacune des pages, dont votre page de vente. Vous saurez le nombre de personnes qui l’ont visité, le temps moyen passé sur la page, ainsi que s’ils vont visiter une autre page de votre site ou pas. Vous pourrez aussi savoir comment ils sont arrivés sur votre page.

Sur Analytics, il est possible de définir un objectif avec une page en particulier. Pour une landing page, il faut en définir sur le logiciel afin de savoir s’il a été rempli ou pas. Laissez-vous un petit peu de temps et si l’objectif n’a pas été atteint, essayez de trouver des solutions pour améliorer la page et sa pertinence.

Tester une landing page avec un test A/B

Réussir une landing page avec un test A/B

Il est possible de faire des tests grâce à la technique du Test A/B. Cela est valable par exemple pour tester la couleur d’un bouton ou s’il est préférable de placer une image à gauche ou à droite de la page. Cette technique vaut en fait pour tester la pertinence de certains détails qui ont pourtant une grande importance sur la conversion.

En faisant un test A/B, vous créerez votre page en deux versions. Par exemple une version avec un bouton d’achat bleu, une autre avec le même bouton en rouge. Cela vous permettra de savoir avec quelle couleur les internautes passent le plus à l’action. 50 % des internautes verront l’une des deux pages, l’autre moitié verra l’autre page. Vous pourrez ensuite savoir quelle couleur est la plus appréciée des internautes et supprimer l’une des deux pages.

Sachez que c’est une pratique autorisée par Google et que vous ne serez pas pénalisé en faisant cela.

5- Avoir des visites sur sa landing page

Pour terminer, voyons rapidement comment avoir des visiteurs sur sa landing page. Vous avez beau concevoir la meilleure page de vente possible, si personne ne la voit, elle ne servira à rien.

Pour cela, il faut avoir un plan de communication clairement défini. Pour avoir des visites sur sa landing page, vous pouvez utiliser plusieurs canaux de trafic.

Avoir du trafic sur sa landing page en communiquant

Si votre site n’est pas très connu, vous pouvez faire de la publicité sur Google ou sur les réseaux sociaux. Cela vaut particulièrement si vous faites une vente temporaire. Par exemple, si vous souhaitez mettre en avant une formation qui n’ouvre ses portes que pendant quelques jours par an. Vous pouvez alors faire de la publicité pendant cette période et arrêter d’en faire le reste de l’année.

Le référencement naturel (SEO) est également une stratégie que vous pouvez utiliser pour avoir du trafic qualifié sur votre site. Vous pouvez référencer à la fois votre landing page et votre site dans sa globalité. Pour cela, je vous invite à prendre connaissance des 5 piliers du référencement naturel.

Si vous avez déjà une communauté sur les réseaux sociaux, vous pouvez l’utiliser pour mettre en avant votre landing page. Par exemple, il est aujourd’hui possible d’intégrer un lien dans une story Instagram. Vous pouvez également faire toute une publication destinée à parler de votre page de vente, et même de votre offre elle-même. En quelque sorte, faire une petite landing page sur les réseaux sociaux.

Avoir du trafic sur sa landing page grâce à l’affiliation

Si vous êtes déjà connu et que vous avez une liste email fournie, vous pouvez l’utiliser pour parler de votre page de vente. Envoyer un mail aux personnes qui vous suivent pour les informer de la sortie de cette nouvelle page et leur demander d’en parler autour d’eux.

Vous pouvez aussi aller plus loin et utiliser l’affiliation. Vos anciens clients qui ont eux-mêmes acheté le produit ou le service que vous souhaitez vendre avec votre landing page peuvent devenir affilié. C’est-à-dire qu’ils recevront une commission si quelqu’un achète votre produit ou service en utilisant leur lien affilié.

C’est une bonne technique pour créer un écosystème solide et puissant autour de vous et pour que de nombreuses personnes parlent de votre entreprise et de votre offre. Finalement, en plus de votre communication, vous pourrez bénéficier de la communication de vos anciens clients pour attirer du trafic sur votre landing page et conclure de nouvelles ventes.

Vous savez maintenant comment faire une landing page

Alors, lancez-vous sans hésiter ! C’est un travail assez laborieux qui demande une réflexion. Vous devez réfléchir à votre offre, à votre client ciblé, à votre message et même au design de la page. Le choix de la police de caractères, de la taille des images et de la couleur de la page ont leur importance.

Si vous avez une question, n’hésitez pas à la poser en commentaires.

Quelle est votre principale difficulté pour créer une page de vente ? ⬇

Dans cette vidéo, nous parlons de copywriting et de page de vente 🔥

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

olivier roland

Bienvenue sur Blogueur Pro, mon blog spécialisé pour devenir libre et indépendant financièrement grâce à votre blog.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer