Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog

Veille concurrentielle : pourquoi et comment la faire ?

La veille concurrentielle consiste à rechercher des informations sur ses concurrents, à les analyser et à les exploiter. L’objectif est de mettre son entreprise à jour pour ne pas prendre de retard sur ses concurrents et pour devenir, ou rester, le leader dans son domaine. L’analyse concurrentielle est également une chose à faire avant de mettre en place son business pour être sûr de commencer de la meilleure des manières.

Concrètement, comment et pourquoi faire une veille concurrentielle ? Explications.

Pourquoi faire une veille concurrentielle ?

On peut résumer la veille concurrentielle par le fait de surveiller ses concurrents. Cela permet de connaître tous leurs faits et gestes et de savoir pourquoi ils font ce qu’ils font. C’est un travail qui permet à l’entrepreneur ou à une entreprise de vérifier la viabilité de son projet et de mettre en place la meilleure stratégie possible pour attirer et convertir des clients tout en se démarquant de la concurrence.

Voici 4 raisons pour lesquelles l’analyse concurrentielle est une étape indispensable lorsque l’on a une entreprise.

1- Faire une veille concurrentielle avant de mettre en place son business

Lorsqu’on lance un business, il faut d’abord faire une étude de marché. L’analyse de la concurrence est l’une des étapes de l’étude du marché. Elle permet d’avoir une vision globale sur les acteurs présents dans votre domaine. En identifiant leurs forces et leurs faiblesses, vous pouvez mieux comprendre leur stratégie. Cela vous aidera à mettre en place la vôtre, en reproduisant ce qui fait leur force sans reproduire leurs erreurs.

Analyser les concurrents lorsque l’on crée une entreprise permet aussi de mesurer la viabilité du projet. Parviendrez-vous à vous faire une place sur le marché ? N’est-il pas déjà saturé ? Pouvez-vous mettre en place une meilleure offre que les concurrents ?

Cette veille concurrentielle vous permet aussi de détecter des opportunités. Vous pourriez trouver des éléments sur lesquels créer votre différence concurrentielle. Sans cette étude, vous n’auriez peut-être pas eu d’idée innovante et votre entreprise aurait peut-être été un échec.

2- Faire une veille concurrentielle pour surveiller ses concurrents

Faire une analyse concurrentielle pour surveiller les concurrents

Pour développer votre entreprise et continuer d’attirer de nombreux clients, vous devez surveiller vos concurrents. Observer leurs décisions stratégiques :

  • Est-ce que les concurrents développent un nouveau service ou un nouveau produit ?
  • Se mettent-ils sur un nouveau réseau social ?
  • Ont-ils une nouvelle stratégie concernant la fréquence de publication sur le blog, l’envoi de newsletters… ?

3- Faire une analyse concurrentielle pour identifier les nouveaux concurrents

Il est possible qu’un nouveau concurrent arrive sur votre marché et soit plus efficace que les entreprises déjà en place. Les nouveaux concurrents sont des menaces pour vous. Ils proposent parfois des solutions innovantes, un angle d’attaque différent pour satisfaire le consommateur.

Ne les laissez pas vous surprendre. Faites une veille concurrentielle régulière pour repérer les nouveaux venus et conserver une avance sur eux.

4- Faire une analyse concurrentielle pour avoir un œil sur le marché

Faire une vieille concurrentielle pour garder une œil sur le marché

Même si vous avez fait une étude de marché au lancement de votre entreprise, il faut penser à en refaire de temps en temps. Le marché est loin de rester statique : les constats que vous aviez faits il y a quelques mois ou quelques années peuvent avoir évolués. Tenez-vous au courant des nouvelles tendances pour ne pas vous faire dépasser par les concurrents qui, eux, seront à jour.

C’est de la veille commerciale : collecter des informations relatives aux besoins des consommateurs et aux techniques de production.

Cela vous permettra ainsi d’avoir de nouveaux arguments pour attirer des prospects et les convertir en clients.

Comment faire une veille concurrentielle ?

Faire la liste des concurrents

Une bonne veille concurrentielle débute par la réalisation d’une liste d’entreprises concurrentes. Ratissez large pour trouver à la fois les concurrents directs évidents, les acteurs historiques, les nouveaux entrants, ainsi que les concurrents indirects. Ils répondent aux mêmes besoins et objectifs que vous, mais en offrant des produits ou un service différents. Vous attirez donc la même clientèle sans vous marcher dessus.

Lister les concurrents

Surveiller les offres d’emploi

Pensez à surveiller les annonces et les offres de recrutement publiées par vos concurrents. En effet, les profils qu’ils recrutent peuvent vous donner des indications sur leurs objectifs et leurs ambitions.

Ils recherchent un webmaster ? Dans ce cas, vous pouvez être certain qu’ils ont pour projet de miser sur leur site web. S’ils recherchent un spécialiste SEO, ils veulent asseoir leur réputation de manière naturelle. Tandis que s’ils ont besoin d’un spécialiste SEA, l’objectif sera différent. Si leur entreprise est physique et qu’ils recherchent des ouvriers, cela témoigne certainement d’une grosse charge de travail.

En clair, les offres d’emploi publiées par les entreprises concurrentes vous envoient des messages sur leur façon de travailler dans un avenir proche. Cela indique très certainement qu’ils viennent d’avoir une réflexion pour élaborer une nouvelle stratégie.

S’inscrire aux newsletters des concurrents

En vous inscrivant aux newsletters des concurrents, vous obtiendrez gratuitement de nombreuses informations. Ce n’est pas tant le contenu du mail qui va vous intéresser, mais sa forme et la fréquence d’envoi. Déjà, le simple fait de proposer ou non une newsletter est un signe clair sur leur manière de communiquer. S’ils n’en proposent pas, peut-être que leur cible n’est pas réceptive à ce moyen de communication.

Regardez également pourquoi ils envoient des newsletters. Est-ce que c’est pour établir un lien avec leur public, pour mettre en avant des produits ou des services, annoncer des promotions, pour relier des articles de blog, vidéos… ?

Prenez bien soin de vous inscrire aux newsletters des concurrents avec votre adresse personnelle, voire avec une adresse mail neutre inventée pour l’occasion. N’utilisez surtout pas votre adresse mail professionnelle pour ne pas vous faire remarquer par le concurrent.

Se poser les bonnes questions

Pour réussir une analyse concurrentielle, il faut se poser les bonnes questions. Ne laissez aucun concurrent de côté afin de pouvoir affiner votre recherche du mieux possible. Utilisez Google, des annuaires d’entreprises, et pensez à celles qui sont dans la même zone géographique que vous. Essayez de cibler des entreprises qui peuvent être les plus dangereuses pour vous. Idéalement, pour que votre veille concurrentielle puisse refléter du mieux possible la réalité, vous devez trouver entre 5 et 10 autres entreprises à analyser.

Une fois les concurrents trouvés, vous pouvez vous poser toutes les questions pour faire votre analyse concurrentielle :

  • Qui sont vos concurrents ?
  • Quels services ou produits proposent-ils ?
  • Quels sont leurs prix ?
  • Combien ont-ils d’employés ?
  • Quelle est leur stratégie de communication ?
  • Quelles sont leurs valeurs ?
  • Qui sont leurs clients ?

Les bonnes questions à se poser pour faire une veille concurrentielle

Vous pouvez utiliser un fichier Google Sheets pour répertorier les réponses, par exemple en créant un onglet par concurrent. Le fichier pourra être modifié sur PC et mobile, et Google Sheets permet même un travail collaboratif.

Regarder les réseaux sociaux et le site des concurrents

Le simple fait de regarder les réseaux sociaux et le site internet de vos concurrents peut vous aider à comprendre leurs intentions. Vous connaîtrez ainsi leur manière de communiquer : à la fois le ton qu’ils emploient, les mots qu’ils utilisent, mais aussi la fréquence de publication et le type de post.

Quel réseau social utilisent-ils ? Leur clientèle se trouve-t-elle sur LinkedIn, Facebook, Instagram ou Twitter?

Si vous avez au préalable découvert que leur clientèle est la même que la vôtre, vous pouvez créer votre communication sur les mêmes réseaux sociaux que vos concurrents. Notez le type de publication qui fonctionne : images, vidéos, simples textes, sondages… Notez également de quoi traite leur publication, cela pourra vous donner des idées pour votre propre communication digitale.

Sur le site, allez voir chacune des pages. Ils ont certainement une page service, vous saurez ainsi précisément ce qu’ils proposent. Est-ce qu’ils ont un blog? Vous devez essayer de fouiller pour trouver tous les petits indices concernant leur stratégie digitale. Si vos concurrents à succès utilisent cette stratégie, cela signifie qu’elle fonctionne et que vous devez adopter une approche similaire.

Aller sur le terrain

Enfin, l’une des façons de faire une analyse concurrentielle est de se déplacer directement dans leur entreprise. Vous pouvez très bien le faire anonymement en tant que simple client. Cela n’est pas toujours possible, par exemple si vos concurrents sont des entreprises uniquement digitales, ou bien si leur usine n’est pas ouverte au public.

Si vous en avez la possibilité, allez voir leurs locaux, leurs bureaux, leur façon de travailler. S’il s’agit d’un magasin, vous pourrez connaître la disposition des produits et des rayons, savoir comment est décoré le commerce, s’il y a des pièces automatiques…

L’idéal serait aussi de pouvoir discuter avec un employé. Demandez-lui s’il apprécie les conditions de travail. Avec un peu de chance, il sera bavard et vous révélera des informations précieuses pour vous.

Les enseignements à tirer de la veille concurrentielle

Les enseignements à tirer de la veille concurrentielle

Vous devez faire quelque chose de toutes les informations récoltées. Il faut en tirer des enseignements pour améliorer votre entreprise et votre stratégie. Relation avec les clients, avec les collaborateurs, développement de nouvelles offres, modification des prix, nouvelle stratégie de communication… Tellement d’éléments peuvent changer au sein d’une entreprise !

Faire l’analyse SWOT

Après avoir fait votre analyse concurrentielle, vous pouvez faire l’analyse SWOT. Cela consiste à identifier les Forces (Strenghs) et Faiblesses (Weaknesses) internes à l’entreprise, ainsi que les Opportunités (Opportunities) et Menaces (Threats) externes. En bon français, on parle de l’acronyme FFOM. Cela vous permettra d’atteindre au mieux vos objectifs.

Mettre en place un plan d’action

Il vous faudra mettre en place un plan d’action après avoir fait l’analyse concurrentielle, sinon elle n’aura servi à rien. Pour autant, ce n’est pas toujours si simple. Il ne s’agit pas de reproduire bêtement et simplement la stratégie d’un concurrent. Vous devez faire preuve de créativité, savoir innover. Trouvez votre propre identité pour vous démarquer de la concurrence tout en étant très compétitif.

Diffuser l’information dans l’entreprise

Ça y est, votre nouvelle stratégie est élaborée ? Dans ce cas, il faut la transmettre à toutes les personnes qui travaillent pour vous. Trouvez un moyen pour que le message soit bien transmis à tout le monde et ne devienne pas un vieux dossier poussiéreux. Si vous avez une entreprise physique, vous pouvez par exemple afficher l’information en évidence dans la salle de pause. Il est aussi possible d’utiliser des outils tels que Notion ou Slack, notamment si vous avez un business en ligne.

Vous savez désormais comment faire une veille concurrentielle, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action !

Découvrez un dernier conseil inédit dans cette vidéo ⬇

 

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

olivier roland

Bienvenue sur Blogueur Pro, mon blog spécialisé pour devenir libre et indépendant financièrement grâce à votre blog.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer