Les commentaires haineux : devez-vous les modérer ?

Home / Articles / Les commentaires haineux : devez-vous les modérer ?

Une publication sponsorisée est apparue par hasard sur mon fil d’actualité LinkedIn. Il s’agit d’une analyse réalisée par Netino, une société proposant notamment des services de modération des commentaires. Son titre, « panorama de la haine en ligne 2019 », a attiré mon attention. Les constatations datent des trois premiers mois de l’année 2019. Un chiffre ressort : sur ces 3 mois, il y a eu 14,3 % de commentaires haineux. Cela correspond à une augmentation de 3,9 % en un an. Cela m’interpelle. C’est pourquoi j’ai envie de consacrer un article aux commentaires insultants. Ils nous touchent en tant que blogueurs professionnels, mais ils impactent aussi notre audience. Je ne vais pas parler des haters, ceux qui sous couvert d’une critique constructive essayent d’appuyer sur vos défauts pour vous abaisser. Ici, je vais évoquer l’agressivité sur le Web, qu’elle soit dirigée vers vous ou vers d’autres personnes.

Commentaires haineux : de quoi s’agit-il ?

Lorsqu’on réfléchit aux commentaires haineux, on envisage généralement les propos insultants ou discriminants sur base de l’origine, du genre, de l’orientation sexuelle, du handicap… La loi qualifie cela d’injure.

Bien entendu, cela englobe aussi les incitations à la violence ou au crime. Mais on pense plus rarement à la diffamation (allégation qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne).

Commentaires haineux, susceptibilité et liberté d’expression

La question de l’émotivité

Alors, vous allez me dire que certaines personnes se vexent facilement, qu’elles se sentent insultées et déprimées pour un rien. C’est vrai, chacun réagit différemment. Certains subissent bien les injures, et n’en tiennent pas compte. D’autres pas. Le problème lorsque vous tenez un blog, ou une plateforme publique, c’est que vous ne savez pas qui reçoit ou lit le commentaire haineux. Vous ignorez si l’internaute s’en moque, ou si ça va l’enfoncer dans la dépression.

Je ne dis pas, loin de là, qu’il faut supprimer chaque message qui pourrait heurter les sensibilités. Chaque individu a son propre ressenti, et votre niveau de modération sera différent de celui d’un autre blogueur. Mais il est impératif que vous gardiez les commentaires à l’œil, afin de supprimer les remarques les plus violentes, et d’être certain que les choses ne dégénèrent pas.

Le droit à la liberté d’expression

L’autre argument contre la modération est celui de la liberté d’expression. C’est une question délicate. Il est compliqué de distinguer où s’arrêtent les propos haineux et où commence cette liberté fondamentale. Je ne suis pas politologue ou sociologue, il s’agit donc d’un avis personnel.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Scoop : Combien gagnent les blogueurs Français de la nouvelle vague (et combien d'heures ils travaillent réellement)

Il me semble que la liberté d’expression dans le cadre des commentaires violents doit être mise en perspective avec le respect d’autrui. D’abord, il est possible de faire passer une opinion de façon civilisée, sans sombrer dans le dénigrement, la menace ou le harcèlement. D’autre part, la liberté d’expression n’a pas pour but de servir à stigmatiser constamment une personne ou une catégorie d’individus.

Pourquoi réagir aux commentaires haineux ?

Commentaires haineux vs liberté d'expressionLe bien-être de votre audience (et le vôtre)

Les propos haineux ont un impact sur la vie des gens concernés. Certaines personnes se font insulter, harceler sur les réseaux sociaux, sur les forums… La répétition de ces injures mène parfois à des situations dramatiques dans la vie réelle : repli sur soi, dépression, suicide. Il ne s’agit peut-être que d’une seule insulte sur votre blog, mais il est possible que ce soit la dixième reçue par le lecteur sur la semaine.

La tendance sociétale et légale

Selon une étude menée par l’institut OpinionWay, 6 Français sur 10 ont déjà été la cible d’insultes sur internet, dont près de la moitié étaient visés par un propos raciste ou sexiste. Et 90 % sont favorables à la création d’une loi pour lutter contre les remarques malveillantes sur le net. Ce phénomène touche donc tout le monde.

Le gouvernement français prépare d’ailleurs une loi pour imposer aux plateformes de retirer les messages haineux sous 24 heures. C’est le cas en Allemagne. Cela pose plus de questions en France en raison de la liberté d’expression, qui est une liberté fondamentale.

Les 4 raisons pour lesquelles vous devez modérer les commentaires

En tant que blogueur, vous ne serez pas concerné par cette loi. Pourtant, je vous conseille de gérer les commentaires haineux. Pourquoi :

  1. Si 90 % des Français sont en faveur d’une telle loi, cela veut dire que 90 % de votre audience est en faveur de la modération des commentaires sur votre blog ou vos forums pour lutter contre les insultes.
  2. Par respect pour les visiteurs de votre blog qui pourraient se sentir visés par ces remarques.
  3. Pour ne pas faire fuir vos clients et partenaires.
  4. Par obligation légale : en tant qu’éditeur d’un site, votre responsabilité peut être engagée lorsque des commentaires réprimés légalement sont postés sur votre blog.

Comment réagir aux propos hostiles ?

Commentaires haineuxSupprimer les commentaires injurieux, violents et diffamatoires

Même si ça ne vous attaque pas vous. Ne fut-ce que par respect pour votre audience, vous devriez modérer et supprimer les commentaires de ce type. Vous êtes là pour aider vos lecteurs, pas pour les enfoncer.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Duel au sommet : Sébastien le Marketeur Français Vs Olivier Roland

De plus, laisser traîner des propos malveillants sur votre blog aura un impact négatif sur votre image. Une partie de votre public sera méfiante, vos abonnés se lasseront, et vos clients se détourneront de vous.

Les blogueurs qui en ont les moyens engagent parfois un community manager pour gérer leurs réseaux sociaux. Son travail consiste notamment à modérer les commentaires. Le problème, c’est qu’il s’agit d’une fonction qui doit se faire idéalement à temps plein. Les choses peuvent vite dégénérer sur les réseaux sociaux, et modérer les commentaires de temps en temps pourrait ne pas suffire. Mais vous n’avez pas nécessairement l’argent pour rémunérer à temps plein un tel profil.

Sur votre blog WordPress

Il est probable que vous utilisiez Aksimet. Mais attention, ce plug-in filtre les spams, il n’a pas vocation à filtrer les commentaires haineux. Pour cela, WordPress vous offre plusieurs possibilités :

  1. Vous pouvez autoriser manuellement chaque commentaire. Si vous avez une audience particulièrement réactive, je vous le déconseille, vous ne vous en sortirez pas.
  2. Il est possible de retenir la publication de commentaires pour modération. Par exemple, ceux qui contiennent un nombre de liens que vous aurez préalablement déterminé. Ou encore ceux qui utilisent certains mots que vous identifiez comme potentiellement problématiques.
  3. Vous pouvez aussi établir une liste noire de mots. Si les commentaires les contiennent, ils seront automatiquement envoyés à la poubelle, sans passer par la modération.

Sur vos réseaux sociaux

Les plateformes, par exemple YouTube, Facebook et Instagram, effectuent un travail de modération. Mais il est rarement suffisant. Vous devez donc prendre en charge la modération de vos réseaux sociaux. Chaque média propose de filtrer les commentaires, de la même façon que sur WordPress (autorisation manuelle, blocage de mots, filtres à injures…).

Il existe également une application gratuite connaissant un succès grandissant, particulièrement auprès des Youtubeurs. Bodyguard, développée par un jeune Français, modère automatiquement, et en temps réel les commentaires sur YouTube, Instagram, Twitter, Twitch et Mixer. Basée sur l’intelligence artificielle, elle atteint un certain niveau de finesse dans son analyse et semble capable de contextualiser les propos.

Avez-vous déjà fait l’objet de commentaires injurieux ? Êtes-vous en faveur de la modération des commentaires, ou de la liberté la plus totale ?

Pour aller plus loin, je vous invite à regarder ma vidéo qui vous aidera à maitriser vos émotions face aux commentaires négatifs qui envahissent les blogs et les réseaux sociaux de nos jours :

Related Posts

Laissez un commentaire