Quitter son travail pour une soif d’indépendance financière, c’est possible ?

Home / Articles / Quitter son travail pour une soif d’indépendance financière, c’est possible ?

Êtes-vous en train de penser à quitter votre travail pour vous lancer pleinement dans votre projet d’indépendance financière ?
N’allez pas trop vite…
Quitter son job pour lancer son propre business est un rêve de beaucoup de personnes, mais il y a quelques éléments à prendre en compte avant de brûler totalement son navire. Et, il est préférable de ne pas se lancer à l’aveuglette.

Voici les questions les plus importantes à vous poser avant de vous lancer :quitter son travail pour une indépendance financière

Note : cet article a été publié par Hana Dahmouche qui administre le blog, blog-business-smart.com

1. Pensez-vous quitter votre job “contre” quelque chose ou pour “aller vers” quelque chose ?

Quitter son job n’est pas une solution pour résoudre vos problèmes avec votre patron. Si vous quittez votre job, cela ne doit pas être pour échapper aux désagréments de votre travail actuel, mais pour lancer votre propre business, car soyez-en sûr… Lancer son propre business n’est pas qu’une partie de plaisir, cela vous expose à de nouvelles responsabilités encore plus grandes.

La liberté a un prix, et rien ne vous sera donné, rien ne sera facile non plus. Si vous ne croyez pas vraiment qu’on puisse vivre de sa passion, vous n’y arriverez pas. On ne passe pas de zéro à 1 million en une semaine, sans avoir expérimenté, et capitalisé sur notre passion avant.

2. Avez-vous déjà testé la viabilité de votre idée de business ?

Avant de quitter votre travail, assurez-vous que votre idée vous amènera des clients en nombre suffisant pour vivre, ou au moins faire du profit.
Vous pouvez aimer créer des sabots en bois, mais si les gens n’en portent plus, vous aurez du mal à vivre de cette activité…

Il y a une façon très simple de vérifier si votre idée a des chances de marcher, pour tester votre idée commencez à vendre vos produits/service avant qu’ils ne soient opérationnels/créés et avant même d’avoir un business ou un site internet, et voyez combien de personnes sont prêtes à les acheter.
Il n’y a rien d’illégal à ça, à partir du moment où vous ne facturez encore rien et que vous ne vendez encore rien véritablement, vous ne faites que sonder le marché, et tester la réaction des gens à ce que peut leur offrir votre business. Pour plus d’honnêteté, vous pouvez même dire à vos clients potentiels qu’ils n’auront le produit/service que si vous trouvez par exemple 50 premiers clients.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Scoop : Combien gagnent les blogueurs Français de la nouvelle vague (et combien d'heures ils travaillent réellement)

Si vous êtes un service, vous pouvez même démarcher les gens et le faire gratuitement quelque temps pour vous faire une clientèle de base pendant votre temps libre avant de vous lancer réellement. Histoire de ne pas commencer sans rien…

3. Avez-vous déjà un canal qui vous amène des clients ?

Avez-vous déjà un ou plusieurs système(s) en place qui vous amènent des clients de manière automatique ?
Oui ? Très bien, continuez à en ajouter d’autres, comportez-vous comme Apple qui cherche toujours à augmenter son nombre de distributeurs à travers le monde.
Non pas encore ? Commencez à trouver vos premiers distributeurs, et à vous construire une équipe de distributeurs.

4. Quel investissement cela va vous demander ?

Certains business vont demander très peu d’investissements pour commencer, c’est par exemple le cas si vous voulez gagner de l’argent en enseignant en ligne. Car il vous suffira d’enregistrer et de vendre vos formations.
En revanche, un business de ce type va vous demander beaucoup de travail de création. À l’inverse, vendre les produits des autres, ou des produits dont la valeur est déjà reconnue avec par exemple une boutique en ligne et une stratégie de prix agressive vous imposera peut-être moins de contraintesso.

L’idée pour gagner sa liberté financière est de toujours garder ça en tête, vivre de sa passion, ce n’est pas de vous créer un nouveau travail, mais bien de mettre en place des systèmes qui vont vous faire gagner de l’argent quand vous dormez.
Pour que ça marche, il vous faut un business qui demande peu de temps à y consacrer, et qui dans le même temps vous rapporte de l’argent.

5. Et si le pire arrivait, que vous resterait-il ?

De quelle manière cela impacterait-il votre vie ?
Lorsqu’on parle de business, on parle souvent de gens qui ont mis toutes leurs économies dans un projet qui s’est planté juste après et qui a gâché leur vie entière.
C’est un peu idiot de tout perdre sur un pari non ?

Alors mon conseil est le suivant : commencez avec une idée de petit business profitable même en gardant votre travail actuel par sécurité, constituez votre première base de clients fidèles, gagnez vos premiers euros, et lorsque vous gagnerez plus que votre travail chaque mois, lancez-vous pour de bon…
Ou même mieux, lancez un autre business ! Vous serez libre de faire tout ce que vous voulez après ça.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pourquoi vous devez médiatiser votre blog

Related Posts
Showing 2 comments
  • Abdelmjid

    Bonjour professeur Olivier Roland
    Merci beaucou pour les conseils de sécurité sociale que vous ne cessez de me prodiguer
    Surtout il ne faut pas se faire des illusions ? Monétiser un projet n est pas pour demain matin ? Il faut de la persévérance et de la patience

  • BAMANA

    Merci infiniment pour tout

Leave a Comment

0 Partages
Partagez
Tweetez
gérer ses newsletter