Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog

Comment ne plus être sensible aux haters ? | 5 conseils 

Nombreux sont ceux qui n’osent pas se lancer sur Internet à cause des haters. Vous savez, ce sont les personnes qui prennent un malin plaisir à vous critiquer et à vous rappeler pourquoi vous ne méritez pas de vivre. Comment font-ils ? Par mail, message, via les réseaux sociaux… Ils sont partout et recevoir toutes ces critiques non-constructives n’est jamais très plaisant. Mais alors, comment ne plus être sensible aux haters ? Comment les ignorer ? Dans cet article, je vous partage 5 conseils concrets, directement tirés de mon expérience. Ainsi, vous pourrez lancer votre business en ligne au plus vite et dépasser le jugement négatif de ces trolls du web. 😉

1 – Vous ne pouvez pas échapper aux haters 

Si vous souhaitez développer une activité sur Internet, comprenez bien qu’il vous sera impossible d’échapper aux critiques des haters. De temps en temps, vous recevrez des notifications qui ne vous feront pas du bien, c’est certain. 

C’est pourquoi, je tiens à vous rassurer tout de suite : non, vous n’êtes pas seul et pour vous le prouver, vous pouvez même aller jeter un œil sur la chaîne YouTube du chanteur que vous aimez tant. Et vous verrez… il faut dire que certains commentaires peuvent nous faire perdre foi en l’humanité.

Alors oui, il y a des haters, mais il y également d’autres personnes qui racontent pas mal de bêtises. Parfois, ils s’insultent même entre eux, sans aucune raison apparente. Enfin si… le plus souvent, ils ne sont pas tout à fait d’accord sur un point. Mais franchement, est-ce une bonne raison de se lancer des saloperies ? Je ne crois pas. 

Pour ma part, j’ai la chance d’avoir une communauté extraordinaire. Une grande majorité des échanges sont intéressants, passionnants et j’en suis le plus heureux. D’ailleurs, si vous en faites partie, je vous en remercie infiniment.  

2 – Vous pouvez bannir les haters de votre communauté 

bannir les haters pour stoper les critiques

Parfois, je suis moi-même confronté aux haters, notamment sur ma chaîne YouTube. Mais pour être honnête avec vous, avec mon équipe, nous veillons au grain. Dès qu’une personne sème le trouble dans la communauté, nous faisons en sorte de la bannir au plus vite. 

Si vous êtes ici, vous êtes sûrement confronté à l’un d’entre eux depuis quelque temps. D’ailleurs, cela vous impact peut-être même psychologiquement. Dans ce cas, arrêtez de réfléchir et bannissez-le. Ainsi, vous n’entendrez plus jamais parler de lui. 

Je ne vous cache pas que certains n’hésiteront pas à se créer un nouveau compte afin de vous détruire davantage. Mais rassurez-vous, ce type de situation est extrêmement rare. Après tout, s’il est suffisamment motivé à revenir à la charge, c’est qu’il n’a vraiment rien à faire de sa vie. 

3 – Vous avez très peu de chance d’avoir un réel bad buzz

Il y a quelques années, j’étais au Brésil et je discutais avec une femme qui avait une pousada. Pour tout vous dire, son entourage lui disait : « Tu devrais créer une chaîne YouTube et un compte Instagram pour la montrer au plus grand nombre, c’est tellement beau. » Franchement, l’idée n’était pas si mauvaise, mais elle était bloquée par le regard des autres et effrayée à l’idée de faire un bad buzz. À ce moment, je lui ai dit : « Concrètement, qu’est-ce que tu veux te prendre comme bad buzz avec une pousada ? » Je vous parle de cette femme, car c’est un cas très fréquent. Beaucoup sont paralysés par la peur du jugement des autres. Cependant, il est important de la surmonter et de passer à l’action. 

Si vous êtes dans cette situation, comprenez bien :

  • qu’il y a peu de chance que vous soyez confronté à un bad buzz, et même si cela devait arriver, vous en sortirez vivant, n’en doutez pas ;
  • vous allez forcément attirer des gens qui vous soutiennent dans votre projet. 

D’ailleurs, je ne connais pas quelqu’un dont le business a été vraiment fortement impacté par ça. Certes, avoir un bad buzz n’est jamais plaisant, mais nous serons d’accord pour dire que, dans la grande majorité des cas, les dégâts sont assez minimes. 

Pour la petite anecdote, sachez que j’ai eu un bad buzz en 2011 et pourtant, je n’ai eu aucune conséquence sur mon business. À l’époque, j’ai même porté plainte pour diffamation et l’auteur de l’article a été condamné à me verser 7 500 euros de dommages et intérêts. Je ne vous cache pas que ce fut un travail de longue haleine, mais au bout du compte, j’ai obtenu justice avec, je vous le rappelle, aucune incidence sur mon activité. 

Alors, je vous le répète : oui, ce genre d’événement n’est jamais évident à gérer. Cependant, j’ai tout de même réussi à créer une belle communauté et à développer une entreprise au service de ma vie et non l’inverse. Je vous dis tout ça, car je pense sincèrement que la meilleure réponse à donner à vos haters est tout simplement d’avoir une meilleure vie

Bref, en avoir peur, c’est une chose, mais un éventuel bad buzz ne doit pas vous paralyser dans vos actions. En fait, en procédant ainsi, vous déciderez de ne pas vous lancer, alors qu’il y a très peu de chance que cela se produise. C’est un peu comme-ci vous décidiez de ne pas conduire par peur d’avoir un accident. Quand on y réfléchit, il serait dommage de ne pas se lancer à cause de ça. Et puis si vous réagissez ainsi, vous risquez d’avoir des regrets par la suite.  

4 – Vous commencez à avoir des haters quand vous êtes sur la bonne voie

être sur la bone voie première critique

La plupart des haters n’oseraient pas s’exprimer dans la vraie vie, comme ils le font derrière un écran, c’est évident. Eh oui, ils n’en ont pas le courage. Ils sont chez eux et pensent que cette pratique n’a aucune conséquence. 

Comprenez bien que si vous souhaitez atteindre le succès sur Internet, vous aurez des obstacles. Et les haters en font partie. Mais j’ai une bonne nouvelle pour vous : dès lors que vous serez confronté à votre premier hater, ouvrez une bonne bouteille de champagne. Pourquoi ? Car cela signifie que vous êtes sur la bonne voie.

5 – Vous devez vous interroger sur les critiques que vous recevez

Vous pouvez vous dire que 95 % des critiques que vous recevrez ne seront pas constructives et ne vous serviront pas à avancer. Pour cerner les critiques constructives, je vous invite à vous poser les questions suivantes : 

  • Quelle est l’intention derrière cette critique ? 
  • Est-ce que cette personne a réellement envie de m’aider ? 

Si vous vous apercevez qu’un membre de votre communauté tente de vous guider, de vous épauler, regardez si vous pouvez essayer de vous améliorer sur un ou plusieurs points. Dans le cas contraire, si vous voyez une critique non-constructive, qui n’est pas du tout là pour vous aider, mais plutôt pour vous faire du mal, pour vous rabaisser, vous savez à quoi vous en tenir. Avec le temps, vous verrez que la plupart des critiques n’ont aucun objectif et certainement pas celui de vous faire progresser.

Ce qu’il faut retenir 

Pour ne plus être sensible aux haters, je vous invite à retenir ceci : 

  • Souvenez-vous que vous ne pouvez pas échapper à ces trolls du web ;
  • Le moment venu, n’hésitez pas à les bannir de votre communauté ;
  • Ne soyez pas effrayé à l’idée de faire un bad buzz, car vous avez vraiment très peu de chance que cela se produise ;
  • Si vous commencez à avoir des haters, cela signifie que vous êtes sur le bon chemin, celui du succès. De plus, rappelez-vous que les plus grands de ce monde en ont, même ceux que vous admirez le plus ;
  • Demandez-vous toujours s’il y a une intention positive derrière une critique qui ne vous plaît pas forcément. Car oui, cela peut aussi vous permettre de progresser et d’avancer. 

J’espère que ces conseils vous aideront à dépasser votre peur des haters et à passer à l’action au plus vite. Allez, venez me faire part de vos impressions dans les commentaires et pourquoi pas, de vos expériences à ce sujet. Et si vous souhaitez aller encore plus loin et vaincre la peur du regard des autres une bonne fois pour toute, venez découvrir comment gérer les critiques non-constructives

Recherches utilisées pour trouver cet article :

haters
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Blogueur Pro, mon blog spécialisé pour devenir libre et indépendant financièrement grâce à votre blog.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer