Bien manager ses collaborateurs en télétravail

Home / Articles / Bien manager ses collaborateurs en télétravail

Alors que des conditions exceptionnelles de pandémie s’abattait sur la planète, poussant le monde professionnel à s’organiser autour du télétravail, trois quarts des Français n’avaient qu’une hâte, celle de retrouver le chemin du bureau et les collègues. Au delà, il semblerait pourtant que le télétravail tende à s’installer de plus en plus au sein des organisations. Réalité qui est en fait, une vérité pour la plupart des blogueurs de notre communauté.

Du coup, pour maintenir l’endurance de ce qui ressemble davantage à un long marathon qu’à un tonique sprint, cet article vous propose de dresser le bilan. Comme état des lieux, et pour inscrire les efforts dans la durée, la prise de hauteur est intéressante. Elle permet d’affirmer les basiques à maîtriser, mais aussi mettre en exergue les méthodologies depuis lesquelles nous pouvons tirer les meilleures inspirations ?

Pour améliorer votre technique, manager vos équipes à distance et vos relations professionnelles au quotidien, voici l’article que je vous propose.

Note: Cet article invité a été écrit par Julie du blog Techwarn

Le management à distance : rappel des bases

Le management est une science solide déjà étudiée depuis plusieurs décennies. S’il est inutile de répéter ce qui a déjà été dit, et que vous connaissez sûrement déjà, il est tout de même bon de rafraîchir quelques idées et dépoussiérer quelques concepts.

Surtout quand ils sont rattachés à votre métier : blogueur professionnel.

Les 4 piliers d’un bon management à distancemanagement à distance pillier pour réussir

En tant que blogueur, vous rencontrerez forcément le moment où vous devrez manager d’autres membres qui travaillent avec vous. Et pour la plupart, ce sera souvent des gens que vous ne rencontrerez rarement physiquement. Évidemment, manager à distance ou même manager tout court, ne répond à aucune recette miracle. Chacun aura son propre contexte, sa propre personnalité, son propre historique, etc. Néanmoins, il existe tout de même des notions de base, que nous appelons les piliers et qu’il est bon de garder en tête en trame de fond.

  • D’excellentes qualités de communication, qu’il s’agisse d’une meilleure visibilité des projets avec vos partenaires, ou pour maintenir une proximité avec l’ensemble de l’équipe que vous avez constituée, à l’écrit comme à l’oral, il est primordial de soigner cette dimension. Et ne pas oublier que vous ne pourrez pas vous appuyer sur toute la dimension du non-verbal, par lequel on arrive souvent à faire passer des messages.
  • Une grande empathie : en effet, à distance, vous serez face à des interlocuteurs qui travaillent parfois de chez eux, à jongler entre les enfants à garder, et le plombier qui a prévu de se présenter entre 8 h et 21 h. Là, et en étant loin, il faut encore plus redoubler d’efforts pour montrer de la souplesse et de la bienveillance. Les blogueurs qui sont également de bons managers, accordent énormément de vigilance à apporter de l’aide aux autres, ceux qui savent comprendre et adopter une attitude qui est propice à la confiance.
  • Une implication sans faille sera à appliquer afin de préparer au mieux le travail pour les gens qui travaillent avec vous, et également pour anticiper. L’implication est une qualité qui peut aussi être sollicitée pour soigner ses relations et apporter une disponibilité naturelle.
  • L’esprit d’entraide et le partage des bons outils pour gagner en efficacité globale seront également des points différenciants entre un excellent manager et un autre davantage ordinaire. Apprendre à vos collaborateurs à mieux gérer leur temps avec la technique Pomodoro, ou protéger ses données en suggérant un bon VPN peuvent faire gagner un temps considérable à tout le monde.

Les différentes méthodologies

Maintenant que les bases ont été rappelées, je vous présente des méthodologies avec leurs outils pour manager, qui ont fait leurs preuves et qui peuvent représenter de belles sources d’inspiration quand il s’agit de savoir quel type de manager vous voulez être.

Le management par objectif par Peter Drucker

management par objectif télétravail et gestion du temps

Comme vous l’aurez deviné, l’objectif est au centre de cette approche qui marqua l’œuvre en entier de Peter Drucker (fondateur du Management par les Objectifs). Le MPO donc, met en avant un concept central, l’objectif, et deux paramètres, les coûts et les délais afin d’évaluer des résultats.

Le manager est donc un élément central de cette méthodologie. Responsable de l’atteinte des objectifs fixés, il est également le pilote des moyens à mettre en place pour y parvenir.

Une notion de performance est donc dominante à travers cette approche. Même s’il est intelligent de ne pas appliquer à la lettre le déroulé, le MPO comporte trois étapes principales : la définition des objectifs, le suivi et l’analyse des résultats. Développée aux États-Unis, la méthode montre néanmoins des limites, comme l’étiolement de la motivation, refus des tâches qui ne sont pas liées aux objectifs, effet pervers du trop plein de pression, etc. Et à l’heure d’aujourd’hui, dans ce contexte qui pousse les employés à une quête grandissante de sens, le MPO est plus que jamais remis en question au sujet de sa pérennité.

Le management participatif

Né d’une volonté collective à remettre au centre la dimension humaine, à l’inverse de l’approche par objectif, le management participatif connaît une belle adhésion de la part des managers et de leurs équipes.

S’il y a un point positif à cette technique de management, c’est entre autres, la qualité du maintien de la motivation des troupes. Basé sur la force de l’émulation d’un groupe, le management participatif est le contre-pied des courants de management qui sont basés sur la direction où la hiérarchie est assise et puissante. Avec un regard bienveillant sur l’ensemble des équipes, elle met en exergue l’esprit de coopération, le collectif et l’entraide. Tous les collaborateurs sont impliqués dans les prises de décision, qui sont du coup, moins perçues comme “imposées”. Cette méthode a mis du temps avant d’être installée au sein de nos organisations, du moins en Europe. Elle soulève des points négatifs, comme celui de la gestion du temps par exemple : à solliciter l’avis de chacun, les réunions se rallongent, tout comme les circuits de validation. Néanmoins, elle rassemble de nombreux bienfaits au sein des relations au travail, et aujourd’hui, c’est par exemple une approche qui été appliquée au sein de grandes enseignes comme Monoprix ou bien Decathlon.

L’absence de management

Trop conceptuel et avec de réelles limites pour certains, doublement inspirant pour d’autres, imaginez un monde où il n’y a aucune notion de management. Où les entreprises sont dénuées de boss, de chefs et de hiérarchie.

C’est le cas par exemple du studio de développement américain de jeux vidéo Valve. Révolutionnaire dans son approche, le studio prône un monde où “personne n’est là pour diriger”. Perçue par beaucoup comme contre-intuitif, l’absence de management a le mérite d’avoir l’ampleur de faire vivre l’expérience professionnelle de sa vie, tout en réclamant une maturité professionnelle sans faille, ainsi qu’une capacité d’adaptation rodée et solide. Cette méthode part du principe que les gens n’ont certainement pas besoin d’être dirigé, et que même : c’est en les contraignant dans un cadre trop étroit qu’on leur enlève 99 % de leur valeur. Attention cependant, pas tout le monde n’est prêt à appliquer cette méthode. Et parfois, l’absence de cadre entraîne des dérives bien identifiées. Comme l’absence de clarté dans l’organigramme de l’entreprise ou une autonomie exacerbée qui a tendance a produire l’effet inverse escompté et tend vers l’immobilisme.

Conclusion pour bien manager ses collaborateurs en télétravail :

Alors, en tant que blogueur, que vous soyez en train de recruter vos prochains collaborateurs, ou même juste curieux de connaître les différents courants qui ont formé la science du management, la prise de recul était bénéfique. Alors qu’il s’agisse d’une tendance grandissante, ou encore, un besoin de réorganisation ponctuel : au cours d’une vie, tous les moments sont bons pour analyser et en tirer des apprentissages du management en télétravail. J’espère que cet article vous a plu, et que vous aurez envie de creuser plus loin dans les réflexions.

Julie du blog Techwarn

Related Posts
Comments
pingbacks / trackbacks

Leave a Comment

concilier blog et vie progérer ses mails quand on est blogueur
Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer