Gérer le cyberharcèlement quand on est blogueur | Mode d’emploi

Home / Articles / Gérer le cyberharcèlement quand on est blogueur | Mode d’emploi

De nos jours, quand on tient un blog, être présent sur les réseaux sociaux est indispensable. Cela permet de se faire connaître et donc, de développer sa notoriété. Cependant, lorsque nous nous exposons, il est possible d’être confronté, un jour ou l’autre, au cyberharcèlement, à de l’agressivité, etc. Je pense notamment aux commentaires néfastes qui peuvent, au quotidien, faire du mal à celles et ceux qui en sont victimes. Pour vous épauler, vous trouverez dans cet article de nombreuses pistes afin de vous protéger de ces comportements malfaisants. Ainsi, vous aurez quelques clés en main pour bien réagir le moment venu.  

C’est quoi le cyberharcèlement ? | Définition 

Le définir n’est pas aisé, surtout en ce qui concerne le cyberharcèlement en “ligne”. Eh oui, tous les blogueurs avancent avec une sensibilité différente. Par ce fait, une question se pose : comment faire pour placer le curseur ? 

Dans la plupart des cas, nous parlons de ce phénomène quand il apparaît sur le web un contenu néfaste sur une personne. Ce peut être des : 

  • rumeurs ;
  • menaces ; 
  • injures, etc.

Ce type de contenu est publié sur la toile et peut aussi être envoyé directement à la victime. Certains peuvent même se rendre complices en le partageant, car ils participent à sa diffusion. 

Dans ce cadre, la victime peut perdre confiance en elle et prendre peur. De là peut subvenir de l’agressivité, du stress, des problèmes de santé, etc.

De plus, vous vous doutez bien que dans ce type de situation, mettre un nom ou un visage sur celui qui harcèle n’est pas une mince affaire. En effet, la plupart du temps, ce dernier privilégie l’anonymat. 

Alors, soyons clairs : nous ne pouvons pas parler de harcèlement s’il s’agit d’un seul et unique message. Cependant, si celui-ci est répété à maintes et maintes reprises, il convient d’être vigilant et prendre les dispositions qui s’imposent. Vous trouverez dans la suite de cet article les réponses à vos questions. 

Comment gérer l’agressivité ? | Une étape indispensable au harcèlement en ligne

Je ne veux pas en faire une généralité, mais le cyberharcèlement commence souvent par des messages qui se noient dans la masse. Il est tout à fait possible d’y répondre, mais pour ça, il faut avoir toutes les cartes en main. 

Jouer à l’ignorant ou employer l’humour 

gérer agressivité cyberharcelement

Beaucoup se font un malin plaisir de laisser un message négatif dans le but de faire réagir ou pire… de s’amuser. Si cela vous arrive, ne répondez surtout pas comme si vous le preniez au sérieux, car une chose est sûre : son auteur n’attend que ça ! 

La première solution est de l’ignorer totalement. Ainsi, vous montrerez à cette personne toxique que vous ne souhaitez pas entretenir le dialogue. Cependant, cela pourrait ne pas suffire. En effet, certains peuvent littéralement s’acharner, car ils veulent à tout prix vous voir réagir. Dans ce cas, vous pouvez penser à utiliser l’humour et la moquerie pour le faire fuir à tout jamais de votre blog.

Faire attention aux malentendus

Je préfère vous le dire, mais c’est une évidence : à l’écrit, il peut vite y avoir des malentendusC’est tout à fait normal, car nous n’avons pas tous les indices comportementaux à notre disposition. Ce qui peut nous pousser à ne pas interpréter le message de la bonne façon. 

De plus, de temps à autre, nous pouvons tous être maladroits, alors que nous n’avons pas du tout eu l’intention de blesser. Lorsque vous recevez un message qui vous affecte, pensez à cela. Veillez également à ne pas répondre à chaud. En laissant reposer, vous aurez les idées bien plus claires. 

Les raisons de l’agressivité sont multiples :

  • la fatigue ;
  • une période difficile ;
  • du stress ;
  • de la jalousie ;
  • un manque de confiance en soi, etc. 

Alors certes, nous sommes en démocratie et nous pouvons tous donner notre avis. Certaines critiques peuvent même nous aider à nous améliorer. Cependant, il est de notre devoir de rester courtois. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez tout aussi bien recadrer l’expéditeur du message, mais en vous penchant davantage sur la forme que sur le fond. 

Réagir face aux rumeurs 

À l’ère des réseaux sociaux, une rumeur peut vite faire son petit bout de chemin. Dans cette situation, il est recommandé d’y répondre afin de clarifier les choses une bonne fois pour toute. Dans le cas contraire, vous pourrez laisser véhiculer un mensonge à votre égard, ce qui n’est pas un très bon point pour votre réputation. Bien entendu, n’hésitez pas à partager votre réponse sur toutes les plateformes où vous êtes habituellement présent

Malheureusement, si cela vous arrive, il vous sera impossible d’empêcher certaines personnes de croire à telle ou telle rumeur. Eh oui, c’est une chose dont nous n’avons pas le contrôle. Cependant, vous faire entendre, c’est votre droit. Ainsi, vous pourrez clore le débat et tourner la page plus facilement. 

La pratique du doxing

Cette pratique malsaine consiste à rechercher et à divulguer sur le web des informations sur l’identité et la vie privée d’un individu dans le but de lui porter préjudice. 

Si jamais vous devez y faire face, ne vous posez pas mille et une question et signalez le contenu dans les plus brefs délais. Pour savoir comment vous y prendre, saisissez dans la barre de recherche de Google : comment supprimer mes informations personnelles des résultats de recherche Google ?

Selon la situation, vous pourrez même envisager de porter plainte. Après tout, c’est quelque chose de grave. Nous avons tous le droit au respect de notre vie privé. Alors le moment venu, faites ce qu’il faut, sans culpabiliser. 

Que faire contre le cyberharcèlement ? | 6 conseils pratiques

1 – Rassembler les preuves 

Si vous êtes harcelé sur le web, vous devez monter un dossier solide. Pour ce faire, je vous invite à réaliser des captures d’écran. Toutes ces preuves pourront éventuellement vous permettre d’identifier l’auteur par la suite. 

Laissez-moi vous donner un exemple : imaginons que vous recevez plusieurs commentaires injurieux d’une seule et même personne sur votre blog. Dans ce cas, vous pouvez essayer de cliquer sur l’adresse IP de l’expéditeur. Ainsi, vous pourrez voir s’il a déjà posté ce type de commentaire, mais sous un autre nom. 

Autre solution : il est tout à fait possible de vérifier si la personne en question est connue pour ça. Pour s’y prendre, il suffit de vous rendre sur Cleantalk.org et d’entrer son adresse IP. 

Afin d’apporter une plus grande valeur à ces preuves, vous pouvez également faire appel à un huissier pour qu’il effectue les captures à votre place. Bien sûr, n’utilisez cette option que dans des cas graves. Faites également attention de ne pas supprimer les messages, mais plutôt, à les dépublier. 

2 – Signaler un message ainsi que son auteur

Les réseaux sociaux proposent divers outils qui ont pour but de signaler un message, voire même un profil. Ils sont bien utiles, notamment pour signaler un indésirable, surtout si celui-ci n’est pas conforme à la loi (racisme, propos à caractère sexuel, etc.). 

Vous pouvez également bloquer un profil, mais sachez que la personne concernée aura toujours le loisir de s’ouvrir un autre compte pour poursuivre son harcèlement. 

3 – Bannir la personne

Sur un blog, il est possible de bannir une personne à partir de son adresse IP. Pour cela, vous devez disposer d’un plugin de sécurité qui n’est autre que “Wordfence”. Une fois installé, il vous suffira simplement de la saisir. 

Pour tout vous dire, cette méthode peut en décourager certains, mais pas tous… En effet, elle s’avère rarement efficace pour “les vrais harceleurs”, car ils peuvent faire en sorte de changer leur adresse IP et ainsi, revenir vous harceler de plus belle. 

4 – Porter plainte

Le harcèlement sur le web est puni par la loi et les mineurs ne dérogent pas à cette règle. Alors, si vous êtes à bout, rien ne vous empêche de porter plainte. Comme je vous l’ai évoqué, il peut être difficile de mettre un nom et un visage sur son harceleur, mais même si vous devez porter plainte contre X, faites-le ! Ainsi, vous signalerez les faits, ce qui pourrait éventuellement dissuader l’auteur de continuer son petit manège. 

5 – Prendre du temps pour soi

Je ne connais pas votre situation, mais quoi qu’il en soit, relire sans cesse ces messages litigieux ne vous amènera rien de bon. Il en va de même avec les nouveaux commentaires que vous recevez. Je vous recommande de prendre du recul pendant un temps en désactivant les notifications de votre téléphone. Vous pouvez même aller plus loin en fermant les commentaires. 

Ensuite, prenez soin de vous et faites des choses que vous aimez. Cela vous permettra de prendre un peu de distance. Une fois de retour, vous devrez apprendre à vous protéger davantage. Par exemple, avant de poster sur la toile, veillez toujours à prendre le temps de la réflexion. Sécurisez également vos réseaux sociaux pour éviter d’être piraté.  

6 – Ne pas rester isolé 

Si vous devez faire face à ce genre de situation, ne restez pas seul et parlez-en avec vos proches. Après tout, ils sont aussi là pour nous soutenir dans les périodes difficiles. Ainsi, vous pourrez exprimer vos craintes et vous libérer d’un poids. Ils pourraient aussi vous aider de manière bien plus concrète en vous donnant leur opinion sur tel ou tel commentaire (ou autres).

J’espère sincèrement que cet article vous a été utile. Cependant, sachez qu’avoir un blog à succès, c’est aussi attirer des gens néfastes. Heureusement, ils ne sont qu’une infime minorité. La plupart sont des personnes bienveillantes et sympathiques à notre égard. Il est temps de me faire part de vos impressions et de vos expériences juste en dessous. Et pour aller encore plus loin, venez découvrir comment réagir face aux commentaires haineux

Related Posts

Leave a Comment

salarié en télétravail travail à domicile
Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer